Magazine Info Locale

La Rochelle : 10 euros pour rallier Bordeaux en autocar

Publié le 22 septembre 2015 par Blanchemanche
#carMacron 

Publié le 22/09/2015  par Frédéric Zabalza

Début de règne prometteur pour les nouvelles lignes de car dits "Macron", à l’image de la compagnie Starshipper, qui relie La Rochelle à Nantes et Bordeaux

La Rochelle : 10 euros pour rallier Bordeaux en autocar
Deux fois par jour, venant de Nantes ou de Bordeaux, les cars de Starshipper se croisent sur le pont Jean-Moulin.© PIERRE MEUNIÉ
«C'est confortable. Il y a un bon réseau Wi-Fi, de l'espace et ce n'est pas très cher. J'ai payé 10 euros pour venir depuis Bordeaux. » Deux heures de route depuis les bords de la Garonne jusqu'à La Rochelle, un saut de puce pour Matthiew, étudiant originaire de Melbourne (Australie) arrivé hier après-midi à La Rochelle, habitué aux longs voyages en car à travers l'immensité de son pays-continent. Pour les passagers français, ce mode de transport a la saveur de l'inédit. Il ne l'aura pas pour très longtemps.
Depuis le 4 septembre, outre le réseau international Eurolines, une nouvelle ligne relie par la route les préfectures de la façade atlantique, de Bordeaux à Brest, en passant par La Rochelle et Nantes. Une conséquence de la loi Macron, qui a ouvert cet été à la concurrence les liaisons domestiques en autocar. Créé en 1968 à Landivisiau (Finistère), le groupe familial Océlorn s'est engouffré dans la brèche. Sous la marque Starshipper, il a lancé une ligne Brest-Bordeaux en 8 h 30, divisé en deux trajets (avec allers-retours) : Brest-Nantes, via Quimper, Lorient et Vannes, et Nantes - Bordeaux, via La Rochelle. « Nos cars roulent tous les jours, et passent deux fois par jour dans les villes », précise le Pdg d'Océlorn, Alain Roué.

10 euros le trajet

Les cars noir et blanc de la compagnie font escale, du lundi au dimanche, à l'arrêt de bus situé entre le pont Jean-Moulin et le rond-point du Parc des expositions. La grille horaire signale leur passage en semaine à 8 h 55 et 14 h 40 dans le sens Nantes-Bordeaux, à 9 h 10 et 14 h 55 dans l'autre sens. Les départs et arrivées se font plus tard dans la journée le week-end, jusqu'à 21 h 25 le dimanche entre Bordeaux et Nantes par exemple.Starshipper annonce ainsi des temps de trajet à faire pâlir un chef de gare : La Rochelle-Nantes en 2 h 05, Bordeaux-La Rochelle en 2 h 25. Le prix (13 euros pour Nantes-Bordeaux, mais avec une offre de lancement de 10 euros) n'est pas fait pour rassurer la SNCF, dont le train reliera Bordeaux à Nantes en plus de cinq heures cet automne, pour un prix nettement plus élevé (jusqu'à 146 euros ce vendredi pour un temps de trajet de 5 h 53…).« On fait beaucoup mieux, c'est sûr. Plus rapide et moins cher. Notre principal concurrent, ce n'est pas le train, c'est le covoiturage », souligne Alain Roué, qui mise sur le confort de ces véhicules de 48 places dernier cri, équipés du Wi-Fi gratuit, de prises électriques, de sièges inclinables espacés de 96 cm pour étirer ses jambes, ou encore de liseuses individuelles. Sans oublier des toilettes, des boissons fraîches, de la vidéo, 14 mètres carrés pour pouvoir ranger les bagages (deux valises autorisées par passager)… Rien à voir avec les cars scolaires !Pour le PDG breton, le départ de la nouvelle ligne est satisfaisant, et même plus qu'encourageant à La Rochelle. « Entre La Rochelle et Nantes ou Bordeaux, c'est là que nous avons le plus de passagers, surtout le vendredi et le week-end. On a jusqu'à 20, 25 passagers par trajet. C'est une clientèle variée : étudiants, retraités, familles. Des budgets modestes ou des gens qui ont le temps. On est sur le même créneau que le covoiturage. »http://www.sudouest.fr/2015/09/22/le-sceptre-d-autocar-2131095-1391.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29287 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte