Magazine Insolite

Niagara miniature

Publié le 22 septembre 2015 par Didier Vincent

Les rouges, les bleus et les jaunes

Les bloody tourists écument les chutes tels des pétales de fleurs colorés sur leurs feuilles qui voguent dans ce brumisateur géant. Ces norias estivales d'insectes colorés essaiment les volutes vaporeuses en des rondes follettes, heureuses et comme étourdies d'écume fraîche. C'est l'eau virginale de la première pluie, celle qui ravigote, fait se sentir vivant par ses milliers de picotements vivifiants. Légèreté des brumes caressantes en opposition au bruit assourdissant des chutes en un oxymore des sens. On aime cette sublime contradiction entre l'implacable et et l'insaisissable, la puissance des chutes et la douceur du ressac. Plus douce sera la chute...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10040 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine