Magazine Politique

Bart et orban meme combat

Publié le 23 septembre 2015 par Ghx62
L’extrême droite a désormais le vent en poupe, la France républicaine est à l’aube de devoir demain avoir un(e) Président(e) d’extrême droite, le  retour vers une forme de dictature avec les conséquences désastreuses qui en découlent et pourtant, partout à travers l’Europe, on constate la montée des partis racistes, xénophobes sans que l’ensemble de l’opinion publique ne s’en émeuve vraiment, en oubliant les horreurs commises par les nazis pendant la seconde guerre mondiale.
« Les Territoires de la Mémoire » Centre d’éducation à la Résistance et à la Citoyenneté ne cesse de dire « Plus jamais ça » et « Ne pas oublier le passé, si on ne veut pas le revivre un jour »…Hélas, entre la fin de la guerre et aujourd’hui, les années ont effacés progressivement les affres de cette période noire , des millions de morts dans les camps de concentration, des millions de morts sur les champs de bataille et des millions de morts dans la société civile et pourtant…notre société est divisée, les guerres, les conflits qui secouent le monde et plus particulièrement le Moyen-Orient  accentue la migration de milliers de personnes qui fuient cette région du monde… L’occasion est belle pour les néo-fascistes pour reprendre du poil de la bête, faire passer leurs idéologies et diviser, proférer des inepties que beaucoup avaleront sans chercher à comprendre le pourquoi du comment !!
L’après-guerre a vu la constitution de l’Union Européenne, cette union voulue dans le but d’une réunification de l’ensemble des pays d’Europe et d’un retour définitif à la paix,  d’un retour à la prospérité, donc à la productivité et donc aussi, une barrière contre un système communiste qui menaçait la paix et par conséquent, il fallait opposer un autre système qui lui ferait obstacle..Le capitalisme était donc l’unique moyen de reconstruire un monde, une société moderne et « productive ». La période des « 30 glorieuses » , des années 50 jusqu’aux années 80, on peut dire que l’Europe a retrouvé la prospérité grâce surtout  aux travailleurs qui constituèrent l’essentiel de l’enrichissement de la société avec aussi bien sûr les avancées sociales que nous connaissons encore actuellement, mais voilà, les bonnes choses ont une fin, le patronat et le monde des affaires, les « banksters » ne sont jamais satisfait du rendement, les actionnaires en veulent toujours plus et ce qui devait arrivé, arriva, la « crise » en 2008 continue encore aujourd’hui en 2015, les riches n’ont jamais été aussi riches et forcément , les pauvres s’appauvrissent toujours un peu plus …
BART ET ORBAN MEME COMBATLa situation est donc propice au retour d’une société dominée par la peur  engendrée par une migration importante, par un appauvrissement, par un sentiment d’insécurité, par le sentiment que les traditions séculaires et religieuses sont mises en périls, tout est là pour redonner un sang nouveau aux fascistes. Alors avec le temps, les partis d’extrême-droite ont refait surface, d’abord de façon timide et avec de plus en plus de « mordant » au fil du temps, ils profitent, comme en Belgique, d’un gouvernement laxiste qui accepte en son sein un parti nationaliste avec un Bart de Wever qui se montre de plus en plus agressif envers le reste de la classe politique et en sachant que son parti est majoritaire au nord du pays et que le premier article de ses statuts , est l’indépendance de la Flandre c’est aussi cet homme qui considère que les migrants ne doivent pas avoir les mêmes droits que les autochtones etc.. , la France peut –on dire a une longueur d’avance avec la montée du « Front National »  et puis, il y a un retour timide des néo-nazis en Allemagne, en Grèce « Aube Dorée » qui obtient un soutien d’une minorité, mais quand bien même, les hongrois avec un gouvernement dirigé par Victor Orban, dit le nouveau dictateur qui vient de voter  une loi qui permet aux policiers de tirer sur les personnes voulant franchir le « mur » de barbelés déroulés sur l’ensemble de la frontière pour dissuader les réfugiés d’entrer sur le territoire hongrois !! . Les migrants ne sont qu’un prétexte pour diviser les citoyens et réinstaurer la peur de l’autre, parce qu’il est noir, parce qu’il n’a pas la même religion, parce qu’il ne pense pas tout simplement comme toi.
BART ET ORBAN MEME COMBATLa peste brune est belle et bien de retour, il faut s’attendre au pire.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ghx62 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines