Magazine Bd

Leo Loden, T19 : Spéculoos à la Plancha

Par Belzaran

leoloden19


Titre : Léo Loden, T19 : Spéculoos à la Plancha
Scénaristes : Christophe Arleston & Loïc Nicoloff
Dessinateur : Serge Carrère
Parution : Janvier 2010


Léo Loden, série de bandes dessinées fruit de l’imagination de Carrere, Arleston et Nicoloff, est composée maintenant de dix-neuf tomes. Le dernier de la saga est intitulé « Spéculoos à la plancha » et est vendu au prix d’environ dix euros. Il est édité aux éditions « Soleil ». L’histoire s’étale sur une cinquantaine de pages.

Leo Loden est un détective privé et un ancien membre de la police judiciaire. Chaque album met en œuvre une de ses enquêtes. Chaque tome met en place une histoire indépendante même si de nombreux personnages sont récurrents. Il est toujours accompagné par son oncle Loco, un ancien de la marine haut en couleur. Et bien souvent, ses aventures mettent sur son chemin la ravissante commissaire Marlène qui a la particularité de partager sa vie et d’être particulièrement jalouse. Initialement Leo habite sur Marseille et nombre de ses aventures nous font visiter la France.

Angoulême et son célèbre festival de bande-dessinées.

C’est encore ici le cas. En effet, l’histoire se déroule à Angoulême durant son célèbre festival de bandes dessinées. Il n’est d’ailleurs pas anodin que l’album soit sorti cette semaine en même temps que l’événement avait lieu en Charente. Alors que notre trio de choc se balade à la recherche de la dédicace et profite de rencontrer leurs auteurs préférés, un vol a lieu. En effet, les planches inédites du prochain opus de « Lanfeust » sont subtilisées. Heureusement, notre ami Leo est dans la place et se met en quête de les retrouver…

La construction de la trame est classique et ressemble à tous les opus précédents. Dès les premières pages, un vol ou un rapt a lieu et on confie l’affaire à nos héros. Ensuite, leur enquête se met en place et voit se succéder poursuites, bagarres, découvertes et retournements de situation. De ce côté-là, la trame est souvent une nouvelle fois assez rythmée. On ne prend pas de temps à contempler les paysages. L’accent est vraiment mis sur l’action. Cela rend la lecture agréable et sans temps mort. On prend plaisir à découvrir l’histoire et on est curieux de connaître ce que cache la page suivante.

Mais l’intérêt ne réside pas uniquement dans la quête du coupable et de son mobile. Les personnages sont hauts en couleur et participent activement à la chaleur de l’ensemble. Mon préféré reste l’oncle Loco avec ses anecdotes de vieux combattant de la marine. Son amour de la bonne bouffe fait que tout est une occasion de se remplir la panse ou le gosier. Parallèlement Leo doit souvent cacher certaines de ses activités à sa chère et tendre au risque de la facher soit parce qu’il la rend jaloux soit parce qu’il entrave le travail de la police. Généralement, cela donne lieu à des colères mythiques de la ravissante Marlène et Leo en sort rarement indemne ! Cet album est particulièrement réussi sur ce plan-là. Les dialogues sont bons, les vannes sont drôles. Alors que j’étais plutôt déçu par les derniers opus, les trouvant un petit peu fades, ce n’est ici pas le cas. En effet, le scénario est dense et l’humour est au rendez-vous. Un des attraits propres à cet album est de nous faire naviguer dans l’univers de la bande dessinée en multipliant les apparitions des guest-stars : Tarquin, Arleston, Mourier etc. Cela donne une dimension particulière et prenante à la trame.

Les dessins participent activement à l’ambiance chaleureuse de l’album. Le style de Carrere est très agréable. Les personnages sont très réussis, ils sont loin de manquer de personnalité dans leurs traits. De plus, les couleurs sont très présentes et très vives. Cela habille parfaitement les pages et accompagne parfaitement le scénario.

Pour conclure, j’ai trouvé cet album très agréable à lire. J’ai retrouvé avec plaisir des personnages pour lesquels j’éprouve beaucoup d’affection. Il s’agit d’une lecture légère et agréable qui s’adresse à tous les publics. « Leo Loden » est une série familiale et cet album n’échappe pas à la règle. De plus, je suis content que ce tome soit de meilleure qualité que les opus précédents qui m’avaient un petit peu déçus. Je ne peux donc que vous conseiller de découvrir ou de retrouver le détective privé le plus célèbre de Marseille. Bonne lecture ! 

gravatar_eric

note3


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Belzaran 2496 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines