Magazine Conso

Et les jours sans ? On fait comment ?

Publié le 23 septembre 2015 par Lheureuseimparfaite @LImparfaite

23h30. On vient de rentrer. Je sors de la douche. Aucune envie de me coucher. Une question me taraude. Peut-on être durablement heureux ? Enfin je devrais plutôt dire "est-ce que je suis capable d'être durablement heureuse ?".

Tout semble pourtant aller bien. J'estime que je suis aujourd'hui une personne heureuse. Heureuse dans le sens de chanceuse. La santé. Un boulot. Une vie sociale. Une vie amoureuse. Une vie plutôt bien remplie.D'ailleurs, je le disais il n'y pas si longtemps de ça, jusqu'ici, je m'en sors pas mal.

Alors pourquoi y a-t-il toujours un moment où je ne peux pas m'empêcher d'avoir le moral qui tombe dans les chaussettes et de ressentir un mécontentement global. Comme si aller bien trop longtemps ça n'était pas moi, comme si c'était déstabilisant et inquiétant.

Faut être un peu fou pour se sentir mieux en étant mal. [ Si vous me comprenez, vous êtes sans doute aussi un peu atteint du même mal ! ] À croire que j'ai encore beaucoup de mal à m'autoriser d'aller bien, à m'autoriser de me sentir bien, sans me culpabiliser de quoi. Tellement de mal à accepter le "bonheur". Ce n'est pourtant pas un "gros mot" le bonheur. Ni un truc si incroyable que quelques élus triés sur le volet mériteraient.

Bon, allez. Ce n'est, dirons-nous, qu'une brève secousse de vague à l'âme. Point de tempête ni de naufrage à l'horizon. Demain sans doute mon moral retrouvera son calme, accompagné de belles éclaircies et de quelques petits bonheurs du quotidien.

Et les jours sans ? On fait comment ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lheureuseimparfaite 2252 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines