Magazine Culture

Blanck Mass – No Lite Genesis Breyer P-Orridge Dreamachine Mix

Publié le 24 septembre 2015 par Hartzine

Il suffit qu'il y en ait un ou deux qui bougent, pour que les autres se décident également à remuer. Non, rien à voir avec les fonctionnaires du Ministère de la Culture, mais bien avec la galaxie post-Throbbing Gristle. Tandis que le film d'Amélie Ravalec projette sur les écrans leurs minois loin d'être tous défraîchis ( lire), tour à tour Drew McDowall ( lire) puis Chris Carter et Cosey Fanny Tutti ( lire) ont dégainé de nouveaux albums - loin, très loin même, d'être inutiles. Il fallait donc bien que Genesis P-Orridge y aille de sa petite annonce. Et cette dernière tombe plutôt à propos puisqu'elle voit la moitié de Fuck Buttons, Benjamin John Power aka Blanck Mass, plutôt bien reçu dans les parages ( lire), rétrocéder une partie de son génie à l'une de ses figures tutélaires, l'ancien de TG et Psychic TV s'emparant du morceau No Lite - extrait du LP Dumb Flesh paru en début d'année - pour le concasser façon ambient et Dreamachine sous LSD. Tout va bien, on est bien, c'est édité à cinq cent exemplaires sur un vinyle d'une seule face le 16 octobre via Sacred Bones records. Et y'a même du tambour et de la flûte à la fin.

Audio


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hartzine 81233 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines