Magazine Design et Architecture

PADOUE (Italie)

Publié le 25 septembre 2015 par Aelezig

Padoue (Padova en italien) est une ville de Vénétie, à 40 kilomètres de VeniseSaint Antoine de Padoue (1195-1231), originaire de Lisbonne pourtant, doit son nom à cette ville.

À l’époque d’Auguste, Padoue fait partie de la 10e région romaine d'Italie. Elle dit être la plus ancienne cité italienne, les habitants affirmant descendre du Troyen Anténor.

z04

Les Padouans défendent la République romaine à la bataille de Cannes et la ville devint l'allié fidèle de Rome. En -89, Gnaeus Pompéius Strabo octroie à la communauté de Patavium, le droit d'élire ses propres magistrats, d'intégrer les légions romaines, d'occuper des fonctions donnant des droits et plus tard d'obtenir de plein droit la citoyenneté romaine. En -49, Jules César donne à Padoue la pleine citoyenneté romaine octroyant à ses habitants les mêmes droits qu'aux habitants de Rome. 

Padoue, comme le reste de l'Italie, souffre des attaques des Huns en 452. Avec la chute de Rome, la ville passe au pouvoir des rois goths Odoacre et Théodoric le Grand, avant de se soumettre à l'Empire byzantin en 540. 

Padoue est ensuite soumise aux Lombards. Cette période est marquée par une révolte de la ville contre le roi Agilulf en 601 qui est sévèrement réprimée dans le sang. Charlemagne devient roi des Lombards. Pendant la domination franque la ville relève du duché ou marquisat de Frioul jusqu'en 828. Cette année-là à la diète d'Aix-la-Chapelle, le marquisat est scindé en quatre comtés dont l'un prend le nom de la ville.

z05

La ville ne tarde pas à tomber sous le seul contrôle de ses évêques-comtes de Pietro Ier en 897 à Sinibaldo (1106-1124). Pendant la Qurelle des Investitures, sa politique penche pour l'Empire, ses évêques étant pour la plupart d'origine germanique.

Cependant d'autres mouvements encore imperceptibles commencent à se faire sentir. Au début du XIe siècles, les citoyens établissent une constitution. Pendant le siècle suivant la ville est en conflit avec Venise et Vicenza pour des droits d'eaux sur le Bacchiglione et la rivière Brenta.

Mais alors que la ville croît en puissance et en indépendance, de grandes familles, les Camposampiero, d'Este et Da Romano, commencent à émerger et à se partager les quartiers de la ville. Afin de protéger leurs libertés, les citoyens élisent un podestà. Leur premier choix se porte sur un membre de la maison d'Este (vers 1175).

Les premiers succès de la Ligue lombarde semblent renforcer la ville mais des rivalités internes l'affaiblissent et en 1236 Frédéric II de Hohenstauffen n'a aucun mal à établir Ezzelino III da Romano comme son vicaire à Padoue. À sa mort en 1259, la ville connaît une courte période de prospérité, l'université grandit, la construction de la basilique commence et la ville contrôle celle de Vicenza.

zz01

Basilique Saint-Antoine

La ville tombe sous la domination de Cangrande della Scala, seigneur de Vérone en 1311

Pour avoir libéré la ville des Della Scala, Jacopo de Carrara est élu seigneur de Padoue en 1318. De cette date à 1408, à part les deux années (1388-1390) lorsque Giangaleazzo Visconti dirige la ville, neuf membres de la famille de Carrara se succèdent comme seigneurs de Padoue. Mais ces seigneurs sont continuellement en guerre et disparaissent devant les puissances montantes que sont Venise et les Visconti.

À partir de 1405, la ville est sous la domination vénitienne. Le 10 décembre 1508, les représentants de la papauté, de la France, du Saint-Empire romain germanique et de Ferdinand II d'Aragon concluent une alliance (la Ligue de Cambrai) contre la République. L'accord prévoit le démembrement complet du territoire de Venise et son partage entre les signataires : l'empereur Maximilien Ier de Habsbourg doit recevoir Padoue, en plus de Vérone et d'autres territoires. En 1509, Padoue passe pendant quelques semaines sous le contrôle des partisans de l'Empire. Les troupes vénitiennes récupèrent rapidement la ville qui est défendue avec succès durant le siège de Padoue par les troupes impériales.

Entre 1507 et 1544, Venise construit à Padoue de nouveaux murs, agrémentés d'une série de portes monumentales.

zz02

En 1797, la République de Venise est rayée de la carte par le traité de Campo-Formio, Padoue est cédée à l'Empire autrichien. Bonaparte conclut la paix avec l'Autriche qui donne la Belgique et les Iles Ioniennes à la France et assure sa mainmise sur l'Italie et sur la rive gauche du Rhin. Après la chute de Napoléon, suite aux décisions du Congrès de Vienne en 1815, la ville fait partie du Royaume lombardo-vénitien.

Sous la domination autrichienne, Padoue commence son développement industriel ; l'une des premières lignes ferroviaires italiennes, Padoue-Venise, est construite en 1845.

Mais les Autrichiens sont impopulaires auprès des milieux progressistes dans le Nord de l'Italie. En 1866, la bataille de Sadowa donne à l'Italie la possibilité de repousser les Autrichiens de l'ancienne république de Venise, le reste de la Vénétie est annexé au récent Royaume unifié de l'Italie.

Padoue se trouve alors au centre de la région la plus pauvre du Nord de l'Italie, Malgré cela, la ville prospère au cours des décennies suivantes à la fois économiquement et socialement, en développant son industrie, un important marché agricole et en ayant le très important centre culturel et technologique de l'Université. La ville a accueilli également un grand commandement militaire et de nombreux régiments.

Après la défaite de l'Italie dans la Seconde Guerre mondiale, Padoue devient une partie de la République sociale italienne, à savoir l'État fantoche de l'occupant nazi. La ville a accueilli le ministère de l'Instruction publique du nouvel État, ainsi que les commandes militaires et des milices et un aéroport militaire. La Résistance, les partisans italiens, sont très actif à la fois contre le fascisme et les nazis. 

La ville est finalement libérée par les partisans et les troupes néo-zélandaises, le 28 avril 1945. 

zz03

Après la guerre, la ville se développe rapidement, ce qui reflète le passage de la Vénétie du statut de région la plus pauvre dans le Nord de l'Italie à l'une des régions les plus riches et les plus actives de l'Italie moderne.

La zone industrielle de Padoue est créée en 1946 dans l'aire orientale de la ville, et depuis est continuellement en expansion. Il s'agit d'une des plus grandes zones industrielles d'Europe. Il s'y trouve plus de 1300 entreprises, avec une considérable diversification productive et industrielle. Presque toutes les marchandises provenant d'Europe ou à envoyer à des destinataires européens transitent par Padoue. 

Visitée en 2012

D'après Wikipédia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte