Magazine

Cinéma: "Magic in the moonlight" de Woody Allen

Publié le 26 septembre 2015 par Paulo Lobo
Cinéma: Cela fait longtemps qu'un film de Woody Allen ne m'avait autant emballé !
Le mot qui m'est venu à l'esprit pratiquement tout le temps: délicieux. Ce film est délicieux d'un bout à l'autre de son 1h30. Délicieuse la photographie, délicieuse la musique, délicieux les dialogues, délicieux les costumes, délicieuse l'intrigue, délicieuse la mise en scène, délicieux le montage, et, last but not least, délicieux les comédiens. Emma Stone en particulier, quel délice!
Avec ce "Magic in the moonlight", Woody a réussi un cocktail prodigieux fait de lucidité, d'ironie, de romance et de doux désespoir. On est face à ce qui a tout l'air d'une comédie romantique, mais qui recèle une réflexion profonde sur l'existence, l'amour et le cinéma.
Croire ou ne pas croire à la spiritualité, telle est la question que se pose notre héros, le prestidigitateur Stanley Crawford, un être terriblement misanthrope, terriblement rationaliste et terriblement anglais qui va voir sa vie et sa vision du monde chamboulées par la rencontre avec une jeune et jolie Américaine, Sophie Baker,  qui se prétend médium. Stanley va entreprendre de démasquer la jeune fille, mais il doit admettre assez vite que celle-ci a plus d'un tour dans son sac...
Woody Allen brode un film léger et pétillant, drôle, d'une sublime élégance et baigné d'une indicible mélancolie. Illusion ou désillusion, le débat ne semble pas vraiment tranché quand le film arrive à sa fin... La seule certitude à laquelle se raccroche Stanley au final, c'est le sourire magique de la jeune Sophie. On est nous aussi sous le charme.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paulo Lobo 808 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte