Magazine Cinéma

[Critique] LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M’ONT APPRISES

Par Onrembobine @OnRembobinefr

[Critique] LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M’ONT APPRISES

[Critique] LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M’ONT APPRISES

Titre original : Songs My Brothers Taught Me

Note:

★
★
★
★
☆

Origine : États-Unis
Réalisatrice : Chloé Zhao
Distribution : John Reddy, Jashaun St. John, Travis Lone Hill, Taysha Fuller, Irene Bedard, Allen Reddy, Eleonore Hendricks…
Genre : Drame
Date de sortie : 9 septembre 2015

Le Pitch :
Après la mort de leur père aux multiples femmes et enfants, Johnny et sa sœur Jashaun voient leurs vies bouleversées. Johnny pensait quitter la réserve de Pine Ridge pour Los Angeles, avec sa petite amie Aurélia, laissant derrière lui sa mère et sa sœur. Cette dernière cherchant pour sa part sa place dans le monde compliqué de la réserve. En quelques semaines, leurs vies vont se jouer…

La Critique :
Chloé Zhao est une jeune réalisatrice au parcours atypique. Née à Pékin, elle s’installe aux États-Unis dans les années 90. Elle réalise un premier court-métrage (Daughters) en 2009. Après avoir passé un certain temps au sein de la réserve de Pine Ridge, Dakota du Sud, pour y documenter la vie quotidienne, elle finit par vouloir raconter une histoire fictive. Ce qui ne l’empêche pas de vraiment coller à la réalité de l’existence routinière des derniers représentants du clan Oglala (un des sept clans qui constitue la tribu Lakota). Après une longue immersion dans ce monde clos et difficile d’accès, elle finit par nous raconter cette terrible histoire.

Les-chansons-que-mes-frères-mont-apprises2

Dès les premières images, on classe Les Chansons que mes frères m’ont apprises dans la case « indépendant ». Caméra faussement hésitante, photographie qui saisit au plus près les subtiles nuances d’un soleil couchant, paysage splendides et plans superbement chiadés… Il y a beaucoup de Terrence Malick dans la forme. Les thématiques sont aussi très proches de ce que l’on attend d’un film indé. Il sera question d’alcoolisme, de rêves d’évasion contrariés, de familles dysfonctionnelles, d’amours impossibles… Des thèmes toujours traités avec une grande élégance et une pudeur exemplaire.

Johnny ambitionne donc de quitter sa réserve natale. Pour se faire, il vend de l’alcool en douce, alors même que l’alcoolisme est un fléau qui ravage les environs et que certains militants se font un devoir de l’éradiquer. La mort de son père, adepte du rodéo, l’amène à rencontrer différents membres de sa famille (qui est « mixte », son père étant blanc et sa mère native américaine). Cet aspect multiculturel est traité de manière simple comme un élément du décor, une évidence (et tant mieux, car cela devrait toujours être le cas). Jashaun, la petite sœur de Johnny, peine à trouver sa place, elle aspire à rayonner au prochain Pow Wow avec une belle robe. Pour se faire, elle commence à travailler avec un rappeur du coin qui vend des vêtements faits main. Bref… Il se passe quantité de choses alors même qu’on est dans une simple chronique quotidienne. Certaines scènes sont très fortes de par les dialogues, et les silences suggèrent beaucoup, au sujet de ce qui est parfois dur à entendre. Il est d’ailleurs à un moment question de la mort d’un ami de Johnny. Mort qui a vraiment eu lieu (le film lui est dédié). Les sujets abordés sont nombreux et il y a une véritable densité sur le fond (comme dans la vraie vie).

En parlant de vraie vie, la plupart des acteurs jouent plus ou moins leur propre rôle, et dans certains cas ne changent pas de nom (le rappeur Travis Lone Hill par exemple). Le casting est superbe, quasiment composé d’inconnus. Les acteurs portent leurs personnages avec un naturel et une justesse stupéfiants. Seule figure un tant soit peu familière, Irene Bedard, qui a prêté sa voix à Pocahontas dans la version Disney et qui jouera plus tard la mère de cette dernière dans Le Nouveau Monde, de Malick (elle rempilera aux côtés du réalisateur dans The Tree Of Life). On est conquis par leur jeu sans fard et parfois douloureux. Ajoutez à cela la grande importance de la musique, souvent interprétée en live par les acteurs, et on a un film à l’ambiance singulière, sombre et lumineux tout à la fois. Une perle et un des rares long-métrage centré sur la vie des Natifs Américains qui vaille le détour.

@ Sacha Lopez

Les-chansons-que-mes-frères-mont-apprises
Crédits photos : Diaphana Distribution


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Critique Dvd: la Corruption

    Critique Dvd: Corruption

    Titre original : La Corruzione Réalisation : Mauro Bolognini Scénario : Fulvio Gicca Palli, Ugo Liberatore Assistant : Jacques Baratier Genre : 80 minutes... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: la Peau de Bax

    Critique: Peau

    Titre original Schneider vs. Bax Réalisation Alex van Warmerdam Scénario Alex van Warmerdam Acteurs principaux Tom Dewispelaere Alex van Warmerdam Maria Kraakma... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique Bluray: Garçon d’Honneur

    Critique Bluray: Garçon d’Honneur

    Titre original Xi yan Réalisation Ang Lee Scénario Ang Lee Neil Peng James Schamus Acteurs principaux Dion Birney Jeanne Kuo Chang Winston Chao May Chin Ah Lei... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Mia Madre

    Critique: Madre

    Réalisation Nanni Moretti Scénario Nanni Moretti Gaia Manzini Chiara Valerio Acteurs principaux Margherita Buy John Turturro Giulia Lazzarini Nanni Moretti... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Lolo

    Critique: Lolo

    Titre original Lolo Réalisation Julie Delpy Scénario Julie Delpy Eugénie Grandval Acteurs principaux Vincent Lacoste Julie Delpy Dany Boon Sociétés de productio... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique Bluray: Crosswind

    Critique Bluray: Crosswind

    Titre original Risttuules Réalisation Martti Helde Scénario Martti Helde et Liis Nimik Acteurs principaux Laura Peterson, Mirt Preegel, Ingrid Isotamm Sociétés... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique Dvd: L’Audience

    Critique Dvd: L’Audience

    Titre : L’Audience Titre italien: L’Udienza Sujet: Marco Ferreri et Rafael Azcona Réalisation : Marco Ferreri Scénario : Marco Ferreri et Dante Matelli... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Onrembobine 51587 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines