Magazine Afrique

17 harraga oranais secourus en mer

Publié le 27 septembre 2015 par Amroune Layachi
17 harraga oranais secourus en mer

17 harraga oranais secourus en mer

L’actualité des réfugiés et migrants ayant choisi l’Europe pour une destination pouvant aider à reconstruire une vie loin des affres de la guerre ne fait pas oublier qu’en Algérie, les tentatives d’émigration clandestine existent toujours. 
Certes, depuis la criminalisation de «la harga», le phénomène a diminué, néanmoins il persiste toujours en fonction des occasions et des dates sur le calendrier. 


Ainsi, l’Aïd reste le jour idoine pour certains candidats à l’émigration via une traversée de quelques heures vers l’Espagne, avec ce rêve que la fête religieuse rendra les gardes-côtes moins vigilants. 


Et cette année encore, une tentative d’émigration clandestine de 17 jeunes Oranais a bien eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi à partir des côtes de la ville d’Arzew.

Mais cette équipée a failli finir en drame, si ce n’était l’appel de détresse d’un harraga qui, en composant le numéro Vert de la gendarmerie, a signalé que le groupe de 
17 harragas se trouvaient en détresse, au large de Cap-Carbon, dans une embarcation de type pneumatique. 
C’est ainsi que les gendarmes qui ne reçoivent pas souvent ce genre d’appel, ont pu alerter les gardes-côtes qui sont sortis pour porter secours aux harraga. 


Ramenés au port, les 17 harragas, originaires d’Oran 
et de Mascara, feront l’objet d’une enquête par la brigade 
de gendarmerie de Gdyel et ils seront probablement poursuivis en justice pour tentative illégale d’émigration.


Fayçal M.

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2015/09/26/article.php?sid=184759&cid=36


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amroune Layachi 288 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte