Magazine Culture

Ambiance Jazz caribéen au Rest’Ô Jazz.

Publié le 28 septembre 2015 par Marie-Noelle Imbart @MarieNoImbart
Facebook

Un répertoire purement jazz caribéen avec le quartet « An ba la ». Aprés un bon magret, j’attends la suite. :) #mizik #jazz #gastronomia #bytoulouse #objectiftoulouse #igers #saxophone #afrozap_music #mizikselanmou

Une vidéo publiée par Imbart Marie-Noelle (@marynoelle) le 26 Sept. 2015 à 13h14 PDT

Samedi soir, le quartet de jazz caribéen toulousain « An ba la » se produisait au Rest’Ô jazz, situé au 8 rue Amélie, à Toulouse. Retour sur cette soirée, que j’appréhendais un petit peu, mais qui fût particulièrement agréable.

Rest’Ô Jazz ouvre ses portes au Jazz caribéen.

Ambiance feutré, des couples, des familles sont venus pour honorer leur sortie du week-end. À première vue, il n’y a rien de particulierement excitant. Je déteste sortir le samedi soir, mais bon je tenais à voir le quartet « An ba la » s’exprimer dans le répertoire  jazz caribéen.C’est si rare à Toulouse, que je reste à l’affût de toutes les occasions, bonnes ou pitoyables. De plus, pour pimenter la soirée, je m’offre le luxe me faire une sortie en solo.
Démarrer la soirée avec un bon verre Sancerre, un magret et sa sauce au coulis de framboise. Un tarte aux pommes assez sympa pour finir le repas. Pour info,  un nouveau chef propose une cuisine mille fois meilleure et une personnel beaucoup plus accueillant ont également contribuer à l’ambiance de cette soirée. Espérons que cela dure.

« An ba la  » rend hommage à tous les jazz de Caraïbes.

Un voyage musical dans la Caraïbe offert par le saxophoniste Alain Angeli accompagné d’Edwin Budon (batt.), de Johnny Amemoutou (b.) et de Xavier Faro(p.). La fine équipe initie le public à ce jazz, un peu plus chaloupé qui s’acoquine à la biguine, à  la mazurka ou au reggae. En effet, les reprises de Monty alexander (Regulator) , Marc Berthoumieux (Balakatun), se mêleront  aux grands standards de la musique traditionnelle antillaise tels que  » Fanm matinik dou » ou « Doudou pa pléré ». Le frénétique titre  » chimen kwrazè » de Mario Canonge clôturera le 1er set. « Love for sale « un standard de jazz ultra connu que j’aime entendre chanté par Dianne Reeves, sera interprété par le quartet de façon assez originale.  En somme, un répertoire assez originale pour découvrir  une autre palette du jazz et passer une soirée en toute tranquillité.

Ma playlist Jazz caribéen à écouter.

Voici une playlist fortement inspirée des titres qui ont été joué, ce soir là.  J’ai complété celle-ci avec d’autres morceaux d’artistes que j’affectionne particulièrement. Bonne écoute à vous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marie-Noelle Imbart 3719 partages Voir son profil
Voir son blog