Magazine Culture

L'amour en représailles : Le coeur de l'Arkansas - tome 1 de Penny Watson Webb

Par Hamisoitil @lecturedehamik
L'amour en représailles : Le coeur de l'Arkansas - tome 1 de Penny Watson WebbQuatrième de couverture :
1838, Arkansas
Frank, le shérif de Little Rock, a toujours pensé que lorsqu’il aurait vengé les siens, la vie redeviendrait paisible. Pour cela, son plan était simple : tuer le vieil Indien qui a assassiné ses parents et brisé sa famille. Mais c’était compter sans l’ingérence d’Ayokha, une jeune femme blanche adoptée par son ennemi et élevée comme une Indienne. A cause de cette diablesse animée par la fougue des Cherokees, il lui est désormais impossible de laver l’affront subi par sa famille ! Fou de rage, Frank l’enlève pour l’amener avec lui, à Little Rock. Mais maintenant qu’il tient à sa merci cette jeune femme fière et résignée à lui offrir sa vie, selon les lois indiennes, il ne sait que faire d’elle. Et n’ose s’avouer le trouble inacceptable qu’il ressent devant celle qui restera pour toujours la fille de son ennemi…

  • Format : Livre numérique
  • Date de sortie : 28 août 2015
  • Nombre de pages : 195 pages
  • Editeur : HQN
  • Prix : 4,99 euros

Mon avis :
Heureuse d'avoir retrouvé la plume de Penny Watson Webb. Avec une note de 5/5, j'avais adoré Pour porter ton nom (chronique ici) que je vous recommande chaudement si vous aimez les histoires de cow-boy, d'indiens etc....Mais là, les ami(e)s, le cœur de l'Arkansas, cette histoire est tout simplement époustouflante. Je vous assure que le mot est faible.On passe par toutes les émotions, comme la stupéfaction, la haine, la tendresse, la peur.  Penny Watson Webb est vraiment à l'aise dans cet univers et après avoir lu ce livre, on se sent d'attaque pour lire la suite.

Frank est shérif à Little Rock, petite ville en Arkansas. Il est depuis quelques années dans un esprit de vengeance et c'est promis de retrouver l'assassin de ses parents et la femme qu'il a aimé, un indien.Avec ses deux adjoints, ils sillonnent les plaines et enfin, retrouvent sa trace. Mais voilà, la fille de celui-ci qui ressemble à  une blanche,  adoptée  et élevée comme une indienne à la mort de ses parents, le stoppe en plein élan et lui propose la vie sauve de son père contre elle. Hors de question. Son père doit mourir. Point.Alors, Ayokha va commettre  l'impensable par amour, ce qui  va rendre fou de rage voire pire, ce shérif et dans la folie, Frank décide d'embarquer cette blanche indienne pour la ramener chez lui, parmi les siens. Une blanche indienne, n'importe quoi !

Deux personnages, deux caractères, deux cultures aux antipodes de l'autre. Nous avons Frank, le shérif sur de lui, qui n'a pas froid aux yeux. Son sale caractère est vraiment pas facile à vivre et pourtant en avançant dans l'histoire, on se rend compte qu'il se protège comme ça. Il est dévoué aux autres, à ceux qu'ils aiment, c'est-à dire, ses frangins, sa belle-sœur, ses neveux et ses deux amis/adjoints.Et nous avons Ayokha, cette indienne blanche qui a été élevée comme une indienne. Très docile d'apparence, celle qui n'a pas son mot à dire, qui va lui en faire voir de toutes les couleurs et réveiller des choses, des émotions enfouies, bien cachées au fond de son cœur. Et ça, c'est pas cool pour notre cher shérif !

Citation : Une roue tournait pour chaque chose, pour chaque être. Frank Lewis allait apprendre, lui aussi, à suivre la route que le Grand Esprit avait prévue pour lui.
Mais pour elle, vivre parmi les blancs supposés civilisés va être très compliqué pour cette jeune-femme. Considérée comme une indienne, les blancs ne seront pas tendre avec elle et déverseront toute leur haine, leur mépris des indiens, choses habituelles  à  cette époque où  l'indien devait protéger ses terres que le blanc convoitaient encore et encore au point  de mettre l'indien au même rang qu'un chien, pour le détruire, l'anéantir.Le choc des cultures va se faire ressentir et on apprend énormément de choses sur le sujet. Quand l'un dort sur le lit, l'autre dort au sol. Quand l'un mange avec la fourchette, l'autre mange avec les doigts. Quand l'un ne croit plus en Dieu, l'autre prie les esprits et parle à la nature.....On voit les efforts de Ayokha pour vivre parmi les blancs et on ressent parfois la gène de Franck vis à vis des autres.

Un pur moment de bonheur ce livre. Bien évidemment, il y a des passages assez douloureux qui nous rappellent bien cette souffrance qu'ont vécu les indiens,  mais lire un livre qui parle d'indiens en évitant les détails, ce n'est pas possible. Il faut un minimum pour bien se mettre dans l'ambiance.L'amour en représailles : Le coeur de l'Arkansas - tome 1 de Penny Watson Webb
En conclusion :C'est une pépite que je vous recommande chaudement ! Merci Penny Watson Webb, j'ai passé un  très, très bon moment avec ce livre. 
L'amour en représailles : Le coeur de l'Arkansas - tome 1 de Penny Watson Webb

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hamisoitil 3425 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines