Magazine Conso

Chez Izberg, Paris 11ème

Publié le 28 septembre 2015 par Atelierdecuriosite @adc_blog
chez_izberg_adc (34 sur 64)
Abat-jour récupéré dans l’atelier de menuiserie du grand-père d’Agathe / Vaisselle chinée / Cafetière à siphon japonaise Hario / Chaises et table chinées / Sac à dos This is Paper

Aujourd’hui nous sommes très heureux d’inaugurer cette nouvelle rubrique de petits reportages photo d’intérieur d’amis, de personnes inspirées et inspirantes, et partir à la découverte de leur univers.

Pour ce premier article c’est Agathe et Florian qui nous ouvrent les portes de leur appartement parisien du 11 ème arrondissement. Agathe et Florian sont les fondateurs d’Izberg et membres du studio Fonta Fonta (lire l’article de L’Instant Parisien sur le collectif pour en savoir plus). Deux passionnés de photographie argentique qui ont décidé de former un duo et de nous offrir de merveilleux clichés emprunts de présence et d’absence, d’histoire, de nature… nous sommes totalement admiratifs de leur travail – un jour on se promet d’avoir une photo Izberg à la maison – et nous avons eu un coup de foudre amical pour ces deux là.

L’appartement d’Agathe et Florian n’a pas de moulure, de hauteur de plafond somptueuse, un parquet ancien, c’est juste un appartement sans prétention – moderne pourrait-on dire -, bordé par une grande fenêtre qui amène une lumière folle. C’est un espace habité, où communiquent leurs histoires, leurs passions et leur souvenirs.

chez_izberg_adc (35 sur 25)chez_izberg_adc (33 sur 25)chez_izberg_adc (36 sur 25)
Fioles ramenées de Lisbonne / Plante chiné sur un stand d’une vendeuse de plantes grasses Le jardin des truculentes / Bouilloire Hario

Tous leurs objets accumulés, glanés au fil des ans, de leurs aventures, de leurs voyages les représentent. Et on se sent immédiatement bien chez eux. Leur appartement est douillet, vivant, coloré, personnel. Il y a des choses à voir partout, leurs objets sont porteurs d’histoires et de souvenirs, d’autres sont là pour la décoration. Nos yeux veulent tout voir, on a envie de prendre le temps de connaître chaque récit, chaque détail. Alors Agathe et Florian nous racontent l’histoire de ce petit robot posé sur leur bibliothèque qui appartenait à Flo et à son frère quand ils étaient petits, les tampons crées par Ella de Suprême Bonton, les dizaines de fioles chinées ça et là d’une brocante à une autre, l’appareil photo en canette ramené d’Afrique, les objets qui appartenait aux grands-parents, où encore les dessins du petit neveu d’Agathe, les marques des centimètres apposées sur le bâti de la porte d’entrée dès que celui-ci vient leur rendre visite, les peintures de la tante, les vinyles de l’amour… tout à une histoire, on pourrait les écouter parler pendant des heures.

chez_izberg_adc (82 sur 64)chez_izberg_adc (83 sur 64)chez_izberg_adc (38 sur 25)chez_izberg_adc (85 sur 64)chez_izberg_adc (45 sur 25)
Image en bas à gauche : Tampons Suprême Bon Ton / Cloches de pendule chinées / Image en haut à droite : Ancienne pendule de l’atelier du grand-père d’Agathe / Plante chinée en brocante / Image en bas à droite : Fioles chinées sur des brocantes ou les greniers familiaux et dans l’ancien laboratoire du papa de Florian
chez_izberg_adc (45 sur 64)chez_izberg_adc (39 sur 25)
Miroir doré récupéré dans une vielle maison / Lampe chinée année 70 / Globe appartenant à la grand-mère de Florian
chez_izberg_adc (42 sur 25)chez_izberg_adc (38 sur 64)chez_izberg_adc (88 sur 64)chez_izberg_adc (32 sur 64)chez_izberg_adc (86 sur 64)

Dans cet appartement, des meubles et objets de designers côtoient du Ikea & co, ce n’est pas un « intérieur magazine » dénué de vie, statique. Ils font en fonction de leurs envies et de leurs moyens. Un bric à brac superbe, qui évolue au fil de leurs coups de coeur et de leurs passions. Et des passions ils en ont beaucoup. La photo et les appareils (il y en a environ cinquante dans l’appartement, que des argentiques). Les objets chinés par Agathe – des fioles, des tasses, des coupelles en grès, des jolis napperons, des cloches, des miroirs… – pour chez elle et sa boutique Sleiw Sells. Des plantes, partout, des boutures achetées en brocante (oui oui ça existe !), piquées sur un rebord de fenêtre, des succulentes, des jolies fleurs séchés, des branches d’eucalyptus. Des vinyles aussi, ils ont en plein, on écoute Balavoine (pardon Agathe), George Benson, et leur chouchou Neil Young. Les skates de Florian, sa grande fierté, qu’il fait lui-même (on en reparlera sûrement bientôt), la collection de cuillères en bois d’Agathe, les différentes machines pour faire du café, de la classique Chemex à la machine de chimiste Hario. Ils ont des livres, beaucoup, classés par couleur, lubie d’Agathe un soir d’orage.

On aime la simplicité de leur appartement. Ce n’est pas péjoratif, au contraire. Leur intérieur est soigné, on sent qu’il y a une réelle intention de décoration mais tout semble naturel, pas du tout muséifié, ce n’est pas une représentation, simplement une expression de qui ils sont vraiment. Et c’est pour ça qu’il y a des bonnes ondes, qu’on pourrait rester des heures à discuter autour de leur table, la lumière innondant la pièce, avec une tasse de café ou deux.

chez_izberg_adc (49 sur 25)
Tasse Marimekko / Théière Nature et Découverte / Coussin House of Rym ramené de Stockholm
chez_izberg_adc (61 sur 64)chez_izberg_adc (40 sur 25)chez_izberg_adc_79chez_izberg_adc (50 sur 25)chez_izberg_adc (75 sur 64)chez_izberg_adc (76 sur 64)
Image en haut à gauche : Cloche DyptiqueImage en bas à gauche : Cartes du Studio Fonta FontaImage en haut à droite : Fauteuil Eames offert à Agathe pour ses 25 ans / Livre The Wes Anderson CollectionImage milieu à droite : Robots mécaniques offerts à Agathe de la part de Florian /
chez_izberg_adc (26 sur 64)
Petits ramequins chinés, House Doctor et Muji
chez_izberg_adc (81 sur 64)chez_izberg_adc (29 sur 64)
Image de gauche : Cuillères en bois ramenées de Stockholm, Berlin, Ecosse… / Image de droite : Planches à découper en bois faites mains par le grand-père de Florian / Fioles huile et vinaigre Habitat
chez_izberg_adc (89 sur 64)
LE vinyle de l’amour, leur préféré parmi des milliers
chez_izberg_adc (79 sur 64)chez_izberg_adc (54 sur 25)
Vinyles glanés dans des brocantes ou magasins/ Ampli appartenant au père de Florian datant des années 70 / Boites à boutons appartenant à la grand-mère de Florian qui contient les centaines de tirages de lectures d’IZBERG / Classeur de négatifs très très précieux
chez_izberg_adc_81chez_izberg_adc (68 sur 64)chez_izberg_adc (70 sur 64)
Appareils photos argentiques télémétriques et reflex chinés dans des brocantes, sur Le Bon Coin, Emmaüs… / Leur premier album photo réalisé après des vacances sur l’île de Bréhat. C’est à partir de ce moment là qu’Izberg est né.
chez_izberg_adc (64 sur 64)chez_izberg_adc (71 sur 64)« Malgré mon métier d’architecte et celui de Florian, graphiste, on n’aime pas les magazines de déco, les machins comme ça. C’est toujours suresthétisé et trop propre, ça semble sans vie et un peu ennuyeux. A chaque fois, on se demande ce qu’ils font des vieilles piles usagées, des factures reçues, des pièces qui trainent au fond des poches que l’on pose sur la table en rentrant… Il n’existe pas LA décoration parfaite, chacun se fait la sienne. Dans la mesure où 80 % de chez nous est constitué de vieux trucs, c’est vraiment la nôtre ! Mais si on essaye de définir notre déco, c’est plutôt une l’accumulation d’objets mais aussi et surtout les histoires qu’ils trainent avec eux. Un objet c’est avant tout une question « avant il était où ? », moi ça me suffit pour l’aimer. Les vieux trucs c’est la vie et les plantes aussi !J’ai une passion pour les cloches en verre, je récupère des vielles horloges sous verre que je démonte et c’est parti. Le socle est pas parfait mais ça me suffit. Et tout est comme ça chez nous. On a des pièces de design « parfaites » (chaise Eames, lampe Jieldé, lampe Moustache, boites HAY…), ce sont des objets incontournables pour nous, des classiques à avoir quand on peut se  le permettre. Et puis on a  des wtrucs Ikea aussi, question de praticité. Des deux, c’est plus moi (Agathe) qui « pose » les objets. On chine séparément ou ensemble. Il y a des objets que je n’aime pas et Florian c’est pareil, mais c’est pas grave, ça ne compte pas. Ce qui compte c’est l’histoire que cet objet a pour l’autre, d’où il vient, à qui il a appartenu … »chez_izberg_adc (50 sur 64)
Penderie bancale construite par Florian (et tenue par un fil de fer, chuuuut) / Photo achetée en galerie
chez_izberg_adc (49 sur 64)chez_izberg_adc (54 sur 64)
Image de gauche : Miroir en rotin chiné en brocante / Sablier Seletti / Image de droite : Illsutration Marie Bretin, illsutration Super Groupe, illsutration Noémie Cédille
chez_izberg_adc (57 sur 64)chez_izberg_adc (59 sur 64)
Lampe Coloured Vaporetto éditée par Colonel
chez_izberg_adc (53 sur 64)
Objets chinés par Agathe en vente sur Sleiw Sells
chez_izberg_adc (60 sur 64)chez_izberg_adc (48 sur 64)
Image de droite : Miroir fabriqué par le père de Florian quand il était au lycée

Merci à Agathe et Florian de nous avoir accueillis chez eux, ce moment était tout simplement génial. Nous sommes ravis d’avoir commencé cette nouvelle rubrique avec un appartement comme le leur, un appartement où on a envie de revenir, comme chez des amis. On espère que ça vous a plu, que vous êtes friands de ce genre d’article car nous n’avons pas envie de nous arrêter là ! A très vite pour la suite. Belle journée


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Atelierdecuriosite 2609 partages Voir son profil
Voir son blog