Magazine Info Locale

Bus à La Rochelle : les syndicats en désaccord avec le projet d’accord

Publié le 29 septembre 2015 par Blanchemanche
#RTCR #LaRochelle
Publié le 28/09/2015  par Marie-Claude Aristégui

Pas vraiment étonnant : ils disent ne pas approuver le projet d’accord qui va être présenté ce lundi lors du conseil d’administration de la RTCR.

Bus à La Rochelle : les syndicats en désaccord avec le projet d’accordLe projet d’accord prévoit des réductions des temps de pause et de « changements de sacoche ».© 
PHOTO ARCHIVES XAVIER LÉOTY
Des heures de nuit qui débuteront plus tard, des temps de pause raccourcis… Un projet d'accord d'entreprise pour la RTCR (Régie des transports communautaires rochelais) est présenté aujourd'hui, au Conseil d'administration présidé par Brigitte Desveaux, vice-présidente de la Communauté d'agglomération.L'objectif est d'économiser 1,5 million d'euros (pas forcément tout de suite) sur le fonctionnement de cette régie. L'accord prévoit en particulier des modifications du temps de travail par le biais d'une diminution des temps de pause (vingt minutes au lieu de trente) et de « changements de sacoche » (quatre minutes au lieu de huit). Quant aux heures de nuit, elles débuteront non pas à 21 heures, mais à 22 heures et seront payées à 50 % et non plus à 75 %. Enfin, concernant les arrêts maladie, au-delà de 90 jours, et non plus 120, les personnes concernées subiront une diminution de salaire.

À la CFDT

Reste maintenant à savoir si ce projet d'accord, établi par la direction de la CFDT avec Brigitte Desveaux et Jean-François Fountaine, sera validé aujourd'hui et également s'il convient aux organisations syndicales. Ce qui n'est pas le cas. Selon leurs déclarations.« Nous sommes en négociation, indique Alain Renoir délégué CFDT et conducteur-receveur de bus. La fin des négociations est prévue le 17 octobre » . « On a affaire à des politiques, poursuit-il. On demande aux conducteurs et aux agents de maîtrise de faire des efforts, pas aux autres, pas aux cadres notamment. Et on nous met le couteau sous la gorge en nous disant : “Soit vous signez, soit vous ne signez pas et vous aurez une délégation de service public avec un groupe privé au lieu de la régie”. Ce sera au plus offrant. Si cet accord est validé en conseil d'administration, nous avons rendez-vous dès demain mardi avec Brigitte Desveaux et le président de la Communauté d'agglomération, Jean-François Fountaine, pour négocier. Notre objectif est d'améliorer cet accord. Et dans ce cas, nous voulons aussi qu'il soit pérennisé dans le temps et pas revu dans deux ans ou dix ans ». Le bureau de la CFDT a ensuite l'intention de prendre la décision de signer ou pas, avec les salariés.

À la CGT

Côté CGT, Jean-François Pouvreau également conducteur (receveur) dit clairement que son syndicat « ne validera pas ». À son avis, cet accord entraînera une « dégradation des conditions de travail et conduira automatiquement à des suppressions de postes de conducteurs, six ou sept. » Et d'insister : « On nous demande de conduire d e plus en plus longtemps et de plus en plus vite dans un environnement urbain difficile. C'est dangereux. Ce n'est pas par hasard si le temps de pause est de trente minutes. »Jean-François Pouvreau estime qu'on va vers « la destruction des acquis sociaux. Et sans aucune contrepartie. C'est le diktat avec une surenchère permanente. On ne peut pas parler de négociations, car négocier c'est aboutir à un consensus ou au moins à un compromis. On a demandé une véritable consultation du personnel. »http://www.sudouest.fr/2015/09/28/ils-sont-en-desaccord-avec-le-projet-d-accord-2137107-1391.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29287 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte