Magazine Cinéma

Film : Cannibal Holocaust (1980)

Par Ric01a

cannibalholocaust

L’Avis De Ric01a : ♥♥♥♥

Commençons sans plus attendre cette critique par ceci :

Une musique douce, pleine d’émotions,remplis d’amour et de bonté…

Sauf que le film n’a absolument rien à voir et prend totalement à revers. Bien que son nom soit déjà assez suffisamment comme ça équivoque, les différentes démonstrations de barbarismes que l’on peut observer tout au long de ce métrage sont ignobles. Réels décapitations d’animaux, scènes de viols simulées mais tout de même éprouvantes, décors anxiogène remplis de danger et de cadavres en putréfactions, indigènes dévorant des membres humains… L’ensemble fait tout de même beaucoup et ne laisse pas indifférent surtout lorsque ces passages sont agrémentés par une bande son plutôt psychédélique ou un thème principale totalement décalé (La musique que je vous ai mis dans l’article).

Au delà de tout ça, du fait que c’est un film qui fait purement réagir je veux dire, il pose d’emblée la remise en question du journalisme à sensations… De la conditions humaine aussi à réagir à la barbarie. Moi qui penser que les indigènes seraient « Le Monstre » du film, je me trompais ardemment ! Les jeunes journalistes se rendant sur place et découvrant les joies de la non civilisation vont se voir pousser à retourner en quelque sorte à leur nature primitive : Viols, meurtres d’animaux gratuits, non respect de la vie humaine… Nouvelle question alors : Deviennent-ils comme ça à cause de l’absence totale de civilisation ? Ce qui voudrait donc dire que dès qu’un humain est reclus, loin de tout, il en revient forcément à devenir une ignoble bête sans jugement ? Il n’empêche que l’on ressent de même cette sensation de force, de pouvoir que peuvent éprouver ces jeunes : Aucunes règles ici… Pas d’autorités…Pas de sanctions… Juste l’homme contre l’homme… Si par exemple je veux une femme, je la prend ! Tuez un homme ? Personne le saura de toute manière !  Peut-être l’environnement inhospitalier qui les force à devenir comme ça, un peu comme ci justement, la jungle les poussait à changer de comportement, à s’endurcir, devenir une bête pour survivre contre d’autres bêtes.

Le film est fabuleux, ce dernier est tourné de deux manières différente : La première l’est comme un film basique et dévoile la recherche des jeunes journalistes perdus dans la jungle et la retrouvaille des bobines du documentaire tourné sur place. La deuxième quand à elle est tourné tel un film plus ou moins dit « amateur » ou la caméra bouge dans tout les sens et montre l’expédition en temps réel du groupe de journaliste perdus. D’ailleurs c’est cette dernière partie qui restera surement la plus choquante mais quelques part la mieux filmé et la plus équivoque pour ce film si spéciale.

Même encore aujourd’hui en 2015, on à des doutes sur le fait que les acteurs soit encore tous en vie ou non ! Pourtant, ils le sont tous… Sauf les animaux bien sur…La justice à bel et bien mené l’enquête tout de même mais sincèrement, le tout est tellement bien tourné et les divers maquillages tellement bien appliqués que franchement… On en arrive à se poser la question !

Le film à était interdit ou censuré dans de nombreux pays… Je suis heureux de l’avoir vu tout de même en NON Censuré car je pense que je serais passé à coté de quelque chose, d’une véritable réflexion sur l’humain en générale ou bien encore du monde de la presse…

On doit ce film à Ruggero Deotato, un italien spécialiste de l’horreur !

Oh, regardez moi cette belle version collector !!! Hahahaha !!!

fDVDHOCANHOLO_1

Ric01a


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ric01a 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte