Magazine Culture

[Critique] Night Fare : entre Duel et Taxi 5

Publié le 29 septembre 2015 par Linfotoutcourt

Cocorico, voici Night Fare, nouveau film du frenchy Julien Seri (Les fils du vent, Scorpion) dont le cinéma ne semble pas avoir évolué d'un iota depuis 2004. Vous reprendrez bien un peu de putes, de banlieues et de taxis ?

La quadrilogie Taxi, les films Yamakasi, les productions EuropaCorp des années 2000, tout nous revient en mémoire dès les premiers images de Night Fare. Et non, on refuse d'évoquer une nostalgie heureuse. Nous pensions ce cinéma Framéricain pour gamin mort et enterré, mais en bon fossoyeur et ambassadeur de " Knorr j'abhorre ", Julien Seri nous ressert sa soupe avec un grand sourire.

Le pitch : deux mecs antipathiques se font poursuivre par un taxi après avoir refusé de payer la course lors d'une soirée alcoolisée. Au moins, le sujet de société est actuel. Pour le reste, autant recycler les critiques de l'époque qui s'apposaient à ce genre de productions : jeu d'acteur inexistant, réalisation clipesque et lourdingue, scénario crétin qui tient sur un ticket de métro, dialogues pas écrits et enfin, pour innover, ajoutons les mots " ringard " et " daté " à la liste.

Night Fare sortira dans nos salles le 4 novembre 2015.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 59035 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine