Magazine Conso

* Aux Portes et aux fontaines de l'Ile...

Par Atmospheredemeure @atmosferedemeur
LIMINAIRES
Lieu de transition et de passage, la porte est, dans toute architecture, symbole universel fort. Qu’elle appartienne au rustique séchoir à châtaignes de Corse ou à la maison de maître, au modeste abri de pêcheur ou à la bergerie, à la demeure maçonnique ou à l’église, la porte sépare du reste du monde pour ouvrir sur un monde autre. Inscrite sur la ligne étroite du seuil, sur le limen qui signe le point de bascule entre le dehors et le dedans, le matériel et le spirituel, la porte présente le double visage de la protection et de l’enfermement, de la séparation et de la liberté.
Philippe Jambert pose sur les portes des maisons traditionnelles de Corse, un regard d’artiste attentif et passionné. Inlassablement, le photographe s'attache à saisir, avec le même enthousiasme et la même exigence, les beautés de la nature alliées au savoir faire des anciens. Au fil des pages de cet ouvrage, l’artiste se saisit des trésors qu’il révèle pour nous. En leur accordant son attention, c’est la nôtre qu'il attise ; en s’attardant sur les détails, il ouvre les voies oubliées de l’imaginaire. Et si la mélancolie affleure parfois, l’œil rétablit la juste distance qui préserve de la nostalgie.
Certaines des portes de cet ouvrage ont conservé des traces de leur belle allure d’autrefois. Elles portent encore la marque de la « fierté » et de la grandeur des maîtres du lieu. D’autres, plus humbles, ont résisté de la même manière aux outrages du temps. Toutes témoignent, dans leur extrême simplicité ou dans leur noblesse, de la fragilité des hommes. De cette contradiction naît l’émotion intime que suscitent ces pages.
Les photographies de Philippe Jambert sont accompagnées des poèmes d’Angèle Paoli. Écriture poétique et expression photographique se répondent en écho. L’objectif et la plume guident le lecteur dans une promenade intemporelle. Onirique et émouvante.
[PORTES DU RÊVE]
XXI.
Portes du rêve
en amont du sommeil
les feuillages vibrent
broderies et dentelles
encloses entre les baies
arcatures et arceaux
frontons brisés
envolées de pierre
les ombres glissent
entre deux couleurs et deux rives
errantes silhouettes de feuillages tremblés
pétales corolles douces
épanouies dans la chair du bois bai
qu’avez-vous à confier aux battants qui résistent
de n’être point poussés
Angèle Paoli, Aux portes de l’île | Portes de Corse, XXI, Galéa Éditions, Bastia, 2011, page 121. Photographies de Philippe Jambert.
Note d'AP : pour en savoir plus sur l'ouvrage cité ci-dessus, cliquer ICI. Cet ouvrage est le premier volet d'un triptyque en 3 volumes. Le deuxième volume (consacré aux fontaines de Corse) paraîtra en 2013 et le troisième (consacré aux tours génoises de l’île) en 2014.
Aux portes de l'île
Photographies de Philippe Jambert
Textes d’Angèle Paoli
Galéa Éditions, juillet 2011
un ouvrage de 127 pages
format : 25 x 33 cm
98 photographies centrées en pleine page
22 pavés texte centrés en PP
ISBN : 978-2-9539701-0-4
Prix TTC : 38€
Pour toute commande, écrire à l’adresse ci-après :
terresdefemmes@orange.fr
NB : cet ouvrage est le premier volet d'un triptyque en 3 volumes. Les deux autres volumes paraîtront en 2013/2014.
http://www.facebook.com/angele.paoli
http://twitter.com/angelepaoli
http://terreaciel.free.fr/poetes/paoli.htm
* Aux Portes et aux fontaines de l'Ile... * Aux Portes et aux fontaines de l'Ile... publié par Où ça ?! Corse, France TagS : Bibliothèque à Demeure, Corse, Corse du Sud, Haute Corse, Photographie Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Atmospheredemeure 368 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines