Magazine Santé

BRÛLURE et greffe de peau: Emprunter aux globules blancs leurs agents cicatrisants – Scientific Reports

Publié le 25 juillet 2016 par Santelog @santelog

BRÛLURE et greffe de peau: Emprunter aux globules blancs leurs agents cicatrisants – Scientific ReportsLes brûlures étendues nécessitent souvent un traitement chirurgical, par greffe de peau. Cependant la procédure nécessite un lit de la plaie bien vascularisé. Cette équipe de l’Université de Vienne suggère un nouveau protocole pour améliorer les résultats de ces greffes chez les patients plus âgés ou plus vulnérables en raison de conditions médicales spécifiques, comme le diabète : l’application de globules blancs ou plutôt des enzymes et des protéines qu’ils produisent qui vont contribuer à l’angiogenèse et à la réparation des tissus post-greffe.

Irradier les globules blancs pour récupérer leurs agents  » cicatrisants  » : pour accélérer la cicatrisation post-greffe, les chercheurs ont  » irradié  » les globules blancs issus de plusieurs modèles animaux de manière à les induire à libérer les enzymes et protéines qui vont, lors de leur réponse naturelle à la brûlure, favoriser la réparation des tissus et l’angiogenèse. L’équipe a ensuite isolé ces différents composés chimiques bénéfiques, est parvenue à les synthétiser sous forme de médicament et a testé ce nouveau candidat chez des modèles animaux de brûlure.

L’expérience apporte des résultats prometteurs, dont une croissance cellulaire plus dynamique et un taux d’angiogenèse multiplié par 2 : l’application répétée du composé améliore de façon significative l’épaisseur de l’épiderme, l’angiogenèse et la qualité de la peau (ici chez un modèle porcin de brûlure et de greffe de peau).

Il s’agit maintenant de tester ce composé par des essais cliniques mais la technique, qui consiste à amplifier une réponse naturelle semble d’ores et déjà très prometteuse. De plus, ses applications cliniques pourraient dépasser le cadre des soins de brûlures, précisent les auteurs, et valoir pour différents types de plaies. En particulier dans la prise en charge des plaies chroniques de type ulcères diabétiques ou plaies post-op.

A court terme, l’objectif des chercheurs est d’optimiser les résultats de greffes de peau, peut-être en combinaison avec d’autres pistes de recherche en bioingénierie ou avec d’autres techniques de soin, comme la thérapie par pression négative (TPN), par exemple.

Source: Scientific Reports 2016 doi:10.1038/srep25168 Paracrine Factors from Irradiated Peripheral Blood Mononuclear Cells Improve Skin Regeneration and Angiogenesis in a Porcine Burn Model

BRÛLURE et greffe de peau: Emprunter aux globules blancs leurs agents cicatrisants – Scientific Reports
Découvrez votre Nouvel espace Plaies– Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

BRÛLURE et greffe de peau: Emprunter aux globules blancs leurs agents cicatrisants – Scientific Reports

est partenaire de cet article


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine