Magazine Cuisine

Compotée de lapin au rhum et gingembre

Par Douxmets
Compotée de lapin au rhum et gingembre

Une terrine c'est tellement facile à préparer.... et à déguster ! quelques copains qui s'invitent, un apéritif dînatoire en perspective, un buffet pour une fête ? accompagnez vos terrines d' un excellent rougail, de quelques achards de légumes ou bien de ces poivrons confits à l'huile d'olive, elles vous remercieront ! 😉

eh bien alors que pour une terrine traditionnelle il faut différentes variétés de viande, pour une compotée de lapin au rhum et au gingembre, il vous suffit simplement du lapin & d'épices et d'un peu de vin.... suivez-moi !

Vous avez besoin

1 lapin

1 litre de vin blanc

250 g de carottes

5 gousses d'ail

125 g de noisettes torréfiées

15 cl rhum

1 doigt de gingembre frais

1 cuillères à soupe de vinaigre de vin

10 grains de poivre

1 cuillère à soupe de gros sel

1 pied de porc ou bien 5 feuilles de gélatine

1 piment " lampion " finement émincé et surtout épépiné

sel & poivre du moulin

dans une cocotte un peu plus grande que le lapin versez le vin blanc, les gousses d'ail entières, le gingembre rincé et à peine gratté, le poivre et 1 cuillère à soupe de gros sel ; si vous souhaitez utiliser le pied de porc pour apporter du gélifiant c'est le moment de l'ajouter ; il suffira de le retirer en fin de cuisson pour que la terrine prenne ;

lorsque le lapin est arrivé à la maison il était congelé, si c'est le cas pour vous, mettez la cocotte fermée (avec le lapin 😉 ) à 100°C pendant deux heures au four ;

s'il est frais, mettez le pendant 3h th 120°C afin de le cuire parfaitement couvercle fermé ; rajoutez à ce moment-là le rhum ; les alcools contenus dans le vin & le rhum seront complètement évaporés en fin de cuisson et il ne restera qu'un fumet délicat ;

1h avant la fin de la cuisson, vérifiez le niveau de liquide et profitez-en pour ajouter les carottes épluchées et coupées en rondelles ;

à sec et dans une poêle très chaude faites griller à sec les noisettes ; écrasez-les grossièrement ;

retirez la cocotte du four, enlevez la viande pour la désosser après refroidissement et remettez la casserole sur le feu afin de faire rapidement réduire le liquide ; n'oubliez pas d'ôter le gingembre et l'ail ;

si vous utilisez les feuilles de gélatine pour faire " prendre " la compotée, mettez-les dans de l'eau fraîche pendant quelques minutes, pressez-les afin d'en extraire toute l'eau et ensuite finissez de les faire dissoudre dans le liquide réduit ; rajoutez le vinaigre de vin pour donner une note vive à l'ensemble ;

vérifiez l'assaisonnement ; éteignez le feu et ajoutez de l'excellent poivre grossièrement concassé si le coeur vous en dit ; la trop forte chaleur détruit les arômes les plus subtils ;

désossez complètement le lapin et mettez le dans la terrine de votre choix ; parfaitement cuit les morceaux se détacheront facilement et cela sera très rapide ; versez peu à peu le liquide de cuisson en veillant à bien répartir les carottes ; rajoutez petit à petit les noisettes ; soyez plus vigilants que moi qui ait du les rajouter sur les tranches de terrine..... 😉

le liquide doit recouvrir la viande ; mettez au frigidaire pendant 48h avant de déguster ;

cette compotée est parfaite en déjeuner léger avec une salade, en apéritif ou bien en entrée ; de plus, elle se congèle parfaitement en tranches ou en un seul morceau ;

je l'ai servi avec les fameux " piments végétariens " que l'on trouve ici ; ils sont très goûteux et les mettre au vinaigre a été une riche idée.....

J'aime bien ça !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Douxmets 909 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine