Magazine

La croisière jaune au Turkestan chinois

Publié le 28 septembre 2015 par Algeriemonam

Vendredi 11 septembre 2015

C'est une très belle série sur le voyage que nous propose l'émission d'Emmanuel Laurentin, La Fabrique de l'Histoire, sur France Culture. Notamment celle-ci sur La Croisière Jaune : La Croisière jaune, des chenilles sur la Route de la Soie.

<iframe src= "http://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=5077573″ width= "481″ frameborder= "0″ scrolling= "no " height= "137″></iframe>

La croisière jaune au Turkestan chinois

L'on y constate que les persécutions des Chinois envers les Ouïghours ne datent pas d'aujourd'hui. Le mot ouïghour n'est pas prononcé, les explorateurs parlent de musulmans chinois. Extraits de témoignages de l'époque :

" On est arrivés à la frontière [...] et on est tombés en pleine bagarre entre Chinois et Chinois musulmans. [...] Tout le monde a eu peur, tout le monde a foutu le camp, provisoirement notre arrivée a arrêté la bagarre. Ils ont vu arriver neuf voitures, ils se sont demandé ce qui arrivait. "

La croisière jaune au Turkestan chinois

" On arrive sur les arrières de l'armée chinoise. Il y avait des blessés... les charrettes derrière avec les femmes, la famille qui suivaient l'armée qui suivaient leurs parents soldats. Les Chinois avaient fait des prisonniers musulmans. J'en ai vu un notamment qui arrivait avec un officier chinois, qui était attaché, qui avait une blessure sur la poitrine, et... ils l'ont amené là, ils lui ont tranché la tête. Ensuite il lui a ouvert le ventre il a arraché le coeur, il est parti avec le coeur et la tête. Nous sommes rentrés à Hami, nous avons campé dans un hangar à Hami et dans la nuit on entendait dans la caserne chinoise les hurlements des musulmans qui étaient torturés. Le lendemain matin en partant sur les portes de la ville il y avait des poteaux avec les têtes décapitées. "

Signaler ce contenu comme inapproprié
La croisière jaune au Turkestan chinois

À propos de Sylvie Lasserre

Vous en une ligne Sylvie Lasserre est grand reporter et photographe. Elle se passionne en particulier pour l'Asie centrale et le monde türk, qui s'étend de la Turquie à la Chine en passant par l'Asie centrale. Aujourd'hui, elle travaille pour la presse française et internationale : Le Monde 2, Le Soir, Le Temps, Die Welt, L'Actualité, La Stampa, Internazionale, Courrier international, Libération, Le Monde, Marie-Claire et Elle international, Cosmopolitan, La Presse, L'Hebdo, Hommes et Libertés, The Guardian, Les Echos, L'Express mag... Elle est membre de la Société Asiatique. Note à l'attention des lecteurs Vous êtes de plus en plus nombreuses et nombreux à me contacter au sujet de l'Asie centrale ou du journalisme et je vous en remercie. Je ne peux malheureusement plus répondre ni renseigner tout le monde, faute de temps. J'en suis désolée. Aussi ai-je décidé d'instaurer des rencontres autour de l'Asie centrale. Celles-ci se tiendront une ou deux fois par mois, dans un café parisien. Ce sera l'occasion de nous retrouver de manière informelle autour d'un café et d'échanger des informations. Pour être informé de la date de la prochaine rencontre, il vous suffit de vous abonner à la newsletter de ce blog (page d'accueil, en haut à gauche). C'est par ce biais que vous serez prévenus. Merci encore à toutes et à tous de l'intérêt que vous manifestez pour ce blog. Contact : sylvielasserre@hotmail.com Biographie Sylvie Lasserre est docteur en physique. En 2004 elle a choisi de quitter une carrière d'ingénieur pour se consacrer au journalisme, à la photographie et à l'étude des peuples türks d'Asie centrale. Aujourd'hui elle est grand reporter et vit entre Paris, l'Asie centrale et la Turquie. Née au Maroc, elle a vécu en Belgique et en Italie avant de se baser en France. Elle parle six langues. Aujourd'hui, elle partage son temps entre le reportage, la photographie, l'ethnologie et l'écriture. Ses derniers travaux l'ont menée au Kazakhstan, au Kirghizistan, en Egypte, au Maroc, en Suisse, en Iran, en Ouzbékistan, au Turkménistan, en Turquie, en Grèce, au Tadjikistan, en Chine... A propos de ce blog Sauf exception, et alors je le signale, vous ne trouverez aucun de mes reportages sur ce blog, puisque je les destine à la presse écrite. Ici, je regroupe des anecdotes, des récits, des impressions, parfois aussi des prises de positions... bref, un peu tout ce qui se passe " hors du champ " de mes reportages, et qui, bien que très intéressant, ne trouve pas sa place dans un support magazine. Vous l'aurez peut-être remarqué, je ne respecte aucune chronologie dans ce blog. Certains me croiront au Kirghizistan alors que je suis à Paris, et vice versa ;-) Les notes sont écrites au gré de mes envies ou de l'actualité. Mais leur ordre - ou leur désordre - n'entâche en rien la réalité. Grâce à ce blog j'espère vous donner une image de l'Asie centrale plus réaliste - même s'il s'agit de MA réalité, très subjective - que celle, lisse et formatée, que l'on trouve dans la presse en général ou bien dans les guides touristiques. Non ! L'Asie centrale ne se limite pas à la Route de la Soie... Tous les textes, photos et enregistrements sonores de ce blog sont protégés par copyright et ne peuvent pas être réutilisés sans mon accord : © Sylvie Lasserre. Photo © Taalaïbek Usubaliev


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Algeriemonam 137 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte