Magazine High tech

Spotify et ses semblables détrônent YouTube au chapitre de la diffusion musicale aux États-Unis

Publié le 04 janvier 2017 par _nicolas @BranchezVous
Spotify et ses semblables détrônent YouTube au chapitre de la diffusion musicale aux États-Unis

Pour la première fois de l’histoire, les internautes américains ont préféré écouter leur musique par le biais de services musicaux par abonnement plutôt que de divertir leurs oreilles par des vidéoclips.

C’est en effet ce que révèlent les statistiques compilées par la firme BuzzAngle après avoir observé le comportement des consommateurs aux États-Unis pour l’année 2016.

Le nombre de chansons diffusées par des services tels qu’Amazon Music Unlimited, Apple Music, Deezer, Google Play Music, Pandora, Spotify et Tidal, a atteint 250,7 milliards, contre 137,3 milliards en 2015; une augmentation de 82,6%. Du côté des services vidéo, marché dominé par YouTube et Vevo, le nombre de chansons est passé de 168,6 milliards en 2015 à 181,3 milliards en 2016; une augmentation plus modeste de 7,5%.

À noter que les statistiques de YouTube liées à ce rapport incluent à la fois les contenus de chaînes officielles et les vidéos produites par les utilisateurs dont la trame audio a été identifiée par l’algorithme de droit d’auteur du portail (le fameux Content ID).

songconsumption

Bien que la popularité des services musicaux par abonnement ne se signifie pas nécessairement qu’un plus grand nombre d’utilisateurs paie pour écouter leur musique, un plus grand nombre d’utilisateurs paie pour écouter leur musique.

Du moins aux États-Unis, où 191,3 milliards de chansons ont été diffusées à des abonnés payants en 2016, contre 59,4 milliards selon un modèle soutenu par de la publicité pour la même période. Respectivement, ce sont des augmentations de 124,3% et 14,3% par rapport à l’année précédente. Les abonnés payants ont ainsi gagné du terrain et occupent désormais 76% du marché de la musique diffusée en continu.

albumsales

Sans surprise, les ventes musicales par téléchargement ont subi une baisse de 24,8% pour les chansons à la pièce. Pour ajouter l’insulte à l’injure, 1,2 milliard de chansons ont été diffusées en moyenne chaque jour, soit plus que le total des ventes de chansons téléchargées pour l’année entière, évalué à 734 millions.

Toujours aux États-Unis, les ventes d’albums physiques ont chuté de 11,7%, alors que les ventes d’albums numériques ont diminué de 19,4%. Toutefois, les ventes de disques vinyles continuent de croître auprès des nostalgiques, ayant bondi de 25,9% en 2016.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine