Magazine Culture

Pamela

Par Apollinee

pamela_01.jpg"Pamela Churchill est totalement amorale, bien au-delà du bien et du mal. Elle joue avec la mort et les sentiments, complotant ou sanglotant, choisissant avec application les tenues appropriées et le bras sur lequel elle s'appuiera pour la prochaine sauterie macabre. Car autour d'elle les gens tombent comme des mouches. Il y a la mort qui dévaste, qui assomme, comme celle de Winston Churchill, il y a la mort qui fracasse puis laisse terriblement désemparée, comme celle de Leland, il y a la mort injuste et frivole d'Ali Khan au volant de sa Lancia alors qu'il va dîner chez Lorraine Bonnet, il y a la mort bruyante de Martin Luther King, et soudain voici venue la mort guillerette, courtoise et gracieuse de Marie Harriman."

 Née Pamela Beryl DIGBY, le 20 mars 1920, cette aristocrate anglaise n'aura de cesse, sa vie durant, d'offrir son corps au plus offrant.. d'argent et de gloire. Belle, rousse, flamboyante, elle fascine, séduit, materne, règne sur les hommes bien nés et puissants. Si elle épouse, en premières noces, Randolph Churchill, le fils déjà déclinant du célèbre Winston, elle ne le supporte pas longtemps et passe dans les bras et lits dorés d 'Averell Harriman, Ed Murrow, Ali Khan, Gianni Agnelli, Elie de Rothschild, Maurice Druobn, Leland Haymard....

Sitôt la citoyenneté américaine acquise - nous sommes en 1984 - Pamela crée, avec Averell Harriman, son mari de l'époque,  la PamPAC, fonds d'investissement à fins politiques. Des événements mondains outrageusement payants financeront ses actions. C'est ainsi qu'elle soutient le démocrate Bill Clinton dans sa campagne présidentielle. Ce dernier la remercie en lui offrant le poste d'ambassadrice des Etats-Unis, à Paris. Elle décède le 5 février 1997, dans la piscine du Ritz.

Femme scandaleuse, Pamela intrigue, fascine.. elle éprouve une réelle affection - partagée - pour Winston Churchill, son dear papa, un vrai amour pour Gianni Agnelli, richissime héritier de l'empire Fiat. 

Avec la plume alerte, vive, enjouée  qu'on lui connaît, Stéphanie des Horts fait virevolter, d'un "roman vrai", la vie extraordinaire de cette personnalité ..hors normes

Pamela, Stéphanie des Horts, Ed. Albin Michel, février 2017, 286 pp


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Apollinee 3456 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines