Magazine Médias

Ces stars du tennis qui se sont permises de servir à la cuillère

Publié le 08 mars 2017 par Etvsport @etvsport
Ces stars du tennis qui se sont permises de servir à la cuillère

Faire un service au tennis ! Voilà un geste qui est loin d’être évident à réaliser et qui pose bien des problèmes aux amateurs de balle jaune. En effet, qui dit service raté dit forcément pas de mise en jeu et donc impossibilité de taper la balle. Ainsi, il n’est pas rare que les débutants, raquette à la main, n’en puissent plus d’enchaîner les doubles fautes et se résignent à faire ce que l’on nomme communément un « service à la cuillère » pour engager le point. Néanmoins, il arrive également que les professionnels se laissent tenter par ce service. Alors évidemment, on n’évoque pas la difficulté pour eux de faire un service « normal » mais quantité d’autres raisons: déconcentration de l’adversaire, énervement, fatigue, provocation voire malice. Ainsi, E-TV Sport a décidé de vous présenter ces moments où certaines stars du tennis se sont permises de servir à la cuillère !

Pour conclure un match

Lors de la finale du tournoi de Sao Paulo, le double tenant du titre, Pablo Cuevas, a décidé de dégainer un service à la cuillère lors d’une balle de match en sa faveur. Si on ne sait pas trop la raison qui a poussé l’Uruguayen à faire ce geste, il a fini par remporter le point et un troisième titre consécutif au Brésil.

Pablo #Cuevas nous fait une Michael Chang en servant à la cuillère sur balle de match ! pic.twitter.com/oYnVu8myf2

— We Are Tennis France (@WeAreTennisFR) 7 mars 2017

Pour surprendre son adversaire

Lorsque l’on s’appelle Ivo Karlovic, que l’on est le meilleur serveur du circuit et que l’on détient le record d’aces inscrits en carrière, forcément, en tant qu’adversaire, on s’attend à prendre un missile au service. Ainsi, en 2007 lors de la demi-finale du tournoi de Stockholm, Tommy Haas affronte le géant croate et décide donc de retourner le plus loin possible de sa ligne de fond de court. Celui-ci ne fait pas attention et Karlovic décide de dégainer le service à la cuillère. La balle rebondit deux fois avant qu’Haas n’ait le temps d’arriver dessus. Clairement, l’ace le moins rapide de sa carrière !

Llodra face aux meilleurs

Il faut croire que l’ancien joueur français, Michael Llodra, n’avait aucune solution pour mettre en difficulté les meilleurs mondiaux comme Roger Federer ou Andy Murray. Et même pas via son arme numéro 1, le service. Ainsi, soit par impuissance, soit par volonté de faire le show dans des parties déjà perdues, il s’est permis d’utiliser le service à la cuillère face à ces deux immenses champions.

(A voir à 5 minutes 35)

Au bout de l’effort

Le service à la cuillère peut-être un moyen de continuer un match lorsque la fatigue se fait un peu trop sentir. En effet, un bon service demande un effort important. Ainsi, Michael Chang en 1989 et Virginie Razzano en 2015 à Roland Garros, avaient tenté ce coup de poker pour contrer la fatigue mentale et physique pour le jeune Américain et les crampes pour la tricolore.


Par pure provocation

Si rien n’indique dans le code du tennis que l’on ne peut pas servir à la cuillère, faire usage de ce geste peut-être interprété comme une véritable provocation. Et certains joueurs ou joueuses le savent bien et s’en servent pour mettre en rogne l’adversaire voire le public. C’est le cas de la jeune et arrogante Martina Hingis lors de la finale de Roland Garros en 1999 face à Steffi Graf.

A voir à 3 minutes 56

&àè&post;

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Etvsport 57382 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines