Magazine Culture

Connemara black, de Gérard Coquet

Par Goliath @Cayla_Jerome
Fb-Button

Connemara black, de Gérard Coquet

Un polar en passant en Irlande ne peut qu’être aussi noir que l’est ce peuple doux, mais ô combien ombrageux, parfois !

Sur fond de paysages sauvages comme seule l’Irlande a le secret, là où rodent toujours les légendes, les anciens combattants de l’IRA s’activent encore en sourdine : pour eux la paix a une autre signification que la nôtre. Des meurtres en série jalonnent l’enquête de Ciara MacMurphy, les indices oscillent entre l’occulte et la vendetta. Sa hiérarchie l’envoie là où elle est née, dont elle s’est jadis enfuie, tenter de démêler ce sac de nœuds. En Irlande, une pensée latine, presque mafieuse, anime les consciences, les esprits risquent de rapidement s’échauffer et, ils ne se battront pas avec des cure-dents !

Avec Gérard Coquet, le lecteur visite l’âme Irlandaise dans ce qu’elle a de plus cher : le sentiment national. Il faut bien connaître ce peuple plus latin que british pour en bien parler. L’auteur retranscrit parfaitement ce qui anime vraiment les irlandais. Le nationalisme solidement ancré frôle l’appartenance à un régime presque mafieux, surtout hors des grandes métropoles. Les demi-mesures ne sont pas le point fort des combattant de feue l’IRA dont la conscience anime encore une quantité de gens. Leur violence, leur imagination n’a pas vraiment de limite : seule la cause si longtemps défendue leur importe.

Pour avoir vécu longtemps dans ce pays fantastique, je peux vous dire que la légende, les fantômes et l’occultisme ne sont jamais loin en Irlande. Les combattant de l’IRA, souvent jusqu’au-boutistes, ne sont pas des enfants de cœur. Le mélange de cette armée de l’ombre avec celle non moins rassurante de l’imaginaire entraîne une explosion dont les reliefs demandent une présence d’esprit peu commune afin de faire ressortir la vérité.

Connemara black est un roman comme on les aime, noir de chez noir. Avec ce livre Gérard Coquet monte en puissance, il augmente la pression par rapport à ses précédents ouvrages en tissant une intrigue complexe et sombre. Un roman que les amateurs de polars noirs et dont l’intrigue sort des sentiers battus apprécieront.

Présentation de l’éditeur

La Connemara Black est une mouche artificielle permettant au pêcheur de ne jamais rentrer bredouille… C’est également le nom d’un ancien groupe armé de l’IRA, l’Armée Républicaine Irlandaise. Mais c’est aussi le surnom donné aux filles vivant dans cette baie, à l’ouest de l’Irlande. Elles sont souvent très belles mais plus revêches à apprivoiser qu’un poney des tourbières. Ciara McMurphy en est une. Après un mariage raté, elle a fui la région et s’est engagée dans la Garda, la police locale. Mais lorsqu’une série de meurtres balaie la ville de Galway, c’est elle que le commissaire Grady choisit d’envoyer sur ses terres natales afin de surveiller ce qui reste des indépendantistes. Et entre autres le vieux Zack, un chef de clan, un patriarche qui entre terres désolées, légendes d’un autre temps, cimetières abandonnés et ex-combattants de tous bords veille dans l’ombre… Mais sur quoi veille-t-il ?

Source photo & bio: Editions Jigal :

Connemara black, de Gérard Coquet

Gérard Coquet est né le jour anniversaire de la mort de Louis XVI… le 21 janvier 1956. Mais il jure encore qu’il n’y est pour rien. Issu d’une longue lignée de blanchisseurs, il passe son enfance avec sa jumelle à se cacher au milieu des draps séchés au vent. Puis dans un ordre aléatoire se succèdent le collège des Lazaristes, un diplôme d’expert-comptable, la guitare basse et la création de ses premières chansons. D’ailleurs, tout vient sans doute de là, l’écriture… Après la reprise de l’entreprise familiale, il devient juge consulaire avant de créer récemment un cabinet d’archi. Ce qui ne l’a jamais empêché d’adorer la charcuterie, le gamey, le tablier de sapeur et la cervelle de canut ! Sauf bien sûr quand il se ressource en Irlande avec la pêche à la mouche et la Guinness.

Connemara black, de Gérard Coquet

Détails sur le produit

• Broché: 344 pages
• Editeur : Jigal (15 février 2017)
• Collection : JIGAL POLAR
• Langue : Français
• ISBN-13: 979-1092016925
• ASIN: B01MSDZGRL
• Dimensions du produit: 21 x 2,7 x 14 cm



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Goliath 3961 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines