Magazine Santé

OBÉSITÉ, DIABÈTE : Ces sucres rares qui aident à contrôler la glycémie – Journal of Agricultural and Food Chemistry

Publié le 09 mars 2017 par Santelog @santelog

OBÉSITÉ, DIABÈTE : Ces sucres rares qui aident à contrôler la glycémie – Journal of Agricultural and Food ChemistryOn sait que le fructose en excès est associé au risque de diabète et d'obésité. Ces chercheurs montrent que l'allulose et d'autres sucres naturels peu caloriques, rares pourraient aider à réguler les niveaux de glucose. Ils démontrent ici, dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry qu'un sirop à base de sucres rares a non seulement des effets anti-obésité et antidiabétiques mais contribue aussi à maintenir la tolérance au glucose. Bref, certains sucres pourrait contribuer à contrôler la glycémie.

Ces sucres rares ont d'autant plus d'avenir qu'ils pourraient " surfer " sur la vague des produits naturels. Si le saccharose est le sucre naturel extrait à grande échelle de la canne à sucre et d'autres sources comme la betterave, le plus présent dans les produits alimentaires, l'allulose, à 70% aussi doux que le saccharose peut aujourd'hui être produit en grande quantité à partir de sirop de maïs à haute teneur en fructose. Plusieurs études ont suggéré que l'allulose peut aider à contrôler le gain de poids et les niveaux de glucose. Cette nouvelle étude a cherché à confirmer que l'allulose ou d'autres sucres rares ont bien ces effets bénéfiques et à comprendre pourquoi.

L'équipe de scientifiques japonais a donné à 3 groupes de rats, pendant 10 semaines,

-de l'eau avec du sirop de maïs à haute teneur en fructose,

-et de l'eau avec du sirop de sucres rares contenant du glucose, du fructose, de l'allulose et d'autres sucres rares.

Le régime à base de sirop de sucres rares est associé à moins de prise de poids: Les rats ont pris moins de graisse abdominale et ont maintenu une glycémie et des taux d'insuline inférieurs par rapport au groupe ayant reçu de l'eau avec du sirop de maïs à haute teneur en fructose.

L'analyse montre également que les noyaux des cellules hépatiques chez les rats du groupe " sucres rares " ont exporté vers le cytoplasme des quantités plus élevées de glucokinase, une enzyme qui réduit les niveaux de sucre dans le sang en aidant à convertir le glucose en sa forme stockée, le glycogène.

Si d'autres tests et des essais chez l'Homme sont encore nécessaires, selon les auteurs, ces résultats suggèrent que les sucres rares pourraient être de bons édulcorants de remplacement.

Journal of Agricultural and Food Chemistry February 16, 2017 DOI: 10.1021/acs.jafc.6b05627 Rare Sugar Syrup Containing D-Allulose, but not High Fructose Corn Syrup, Maintains Glucose Tolerance and Insulin Sensitivity Partly via Hepatic Glucokinase Translocation in Wistar Rats

OBÉSITÉ, DIABÈTE : Ces sucres rares qui aident à contrôler la glycémie – Journal of Agricultural and Food Chemistry
Accéder à nos dossiers

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine