Magazine Santé

Chiropracteur : en quoi diffère-t-il de l’ostéopathe ?

Publié le 09 mars 2017 par Khaled Benokba

Les chiropracteurs et ostéopathes peuvent être tous deux consultés principalement en cas de douleurs lombaires, de contractures musculaires ou de raideurs, mais il n’est pas facile de faire la distinction entre les deux. Découvrez les différences entre un chiropracteur et un ostéopathe.

Chiropracteur : en quoi diffère-t-il de l’ostéopathe ?

Les chiropracteurs et les ostéopathes ont une approche différente de la pratique

La pratique des ostéopathes

Les ostéopathes travaillent sur le corps dans son ensemble. Ils concentrent leurs efforts non seulement sur la colonne vertébrale, mais aussi sur les articulations, les ligaments, les muscles et même le crâne. Finalement, les manipulations vertébrales ne représentent que 10% de leur activité. Ils utilisent le plus souvent des techniques de massage, mais ils peuvent aussi utiliser des techniques moins douces.

Les ostéopathes ont en fait une vision globale du corps : un dysfonctionnement localisé ne se traite pas qu’à l’endroit où la douleur se manifeste, mais peut trouver sa cause ailleurs dans le corps. L’ostéopathie a pour but de restaurer un bon état de santé global du patient, elle est ainsi en mesure de traiter également les problèmes de sinusite, les otites, les maux de tête, ou encore les problèmes respiratoires.

La pratique des chiropracteurs

A l’inverse, les chiropracteurs n’exercent de manipulations presque qu’au niveau de la colonne vertébrale. Ils se concentrent sur la relation qui unit la colonne vertébrale au système nerveux, et sur sa capacité à préserver voire restaurer une bonne santé et un bien-être général.

Les manipulations des chiropracteurs sont précises et ne ciblent qu’une zone restreinte, les manipulations vertébrales représentent d’ailleurs 90% de leur activité.

La chiropratique est principalement indiquée pour soulager les douleurs de la colonne vertébrale par des pressions et des ajustements, mais elle est aussi efficace pour soulager certains troubles chroniques comme les vertiges, les bourdonnements d’oreilles, les troubles digestifs, gynécologiques ou urinaires.

Cependant, malgré ces différences, rien n’empêche les praticiens de développer une approche et un savoir-faire particuliers, ainsi un chiropraticien et un ostéopathe peuvent avoir des approches semblables, et inversement.

Les chiropracteurs et les ostéopathes n’ont pas la même formation

La formation des ostéopathes

Il existe 75 écoles d’ostéopathie en France, et une multitude de formations différentes. Les formations peuvent être réalisées à temps plein, à temps partiel, ou à l’université. De plus, il n’y a pas de législation précise qui encadre la formation des ostéopathes : celle-ci peut durer de 3 à 6 ans. En moyenne, on estime que la plupart des bonnes écoles dispensent entre 4 200 et 5 000 heures de formation. Ainsi, on peut avoir une expérience très différente d’un ostéopathe à l’autre, d’autant plus que certains peuvent aussi être des masseurs-kinésithérapeutes, des médecins, voire issus d’autres professions de santé réglementées.

Pour toutes manipulations cervicales, l’ostéopathe a besoin d’un certificat délivré par le médecin du patient. En outre, il ne peut pas s’occuper de bébés de moins de 6 mois ni utiliser d’instruments.

La formation des chiropracteurs

Il n’existe qu’une seule école de chiropracteurs en France, l’IFEC (Institut Franco-Européen de Chiropratique). Elle dispense 5 500 heures de formation réparties sur 6 ans d’études standardisées à l’échelle internationale. Cette formation standardisée garantit une qualité de prestation égale quel que soit le chiropracteur consulté.

Au Québec, il faut faire 5 ans d’études après le CEGEP à l’Université du Québec à Trois-Rivières, suivis de 18 mois d’exercice en clinique, pour obtenir son doctorat de premier cycle en chiropratique. La formation est agréée par le Conseil canadien de l’enseignement de la chiropratique (CCEC). Du fait de sa formation, le chiropracteur peut manipuler les cervicales sans ordonnance du médecin et utiliser des instruments.

Enfin, les deux professions ne sont pas également représentées : au 1er janvier 2014, on dénombrait 21 095 ostéopathes contre 600 chiropracteurs en France. Malgré ces différences, les chiropracteurs et ostéopathes sont tous les deux des professionnels indiqués pour traiter des problèmes de dos les plus courants. Ostéopathe ou chiropracteur, le plus important est finalement la confiance que nous avons en un professionnel.

Références
1. M-C. Fayard, Kiné, ostéopathe, chiropracteur : à qui confier son dos ?, www.dossierfamilial.com, 2013
2. Chiropratique ou ostéopathie, que choisir ?, Féminin Santé hors série, www.chiropratique-reims.fr, 2006
3. Ostéopathes et chiropracteurs : les organisations professionnelles déclarées représentatives par le ministère en 2014, www.sante.gouv.fr, 2014


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Khaled Benokba 19117 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines