Magazine Culture

CRITIQUE : « The Lost City of Z » de James Gray

Publié le 10 mars 2017 par Misteremma @misteremma

The Lost City of Z ( La Cité perdue de Z) vous emporte dans une aventure au plus profond de la forêt amazonienne en compagnie du légendaire aventurier Percy Fawcett.
Le réalisateur James Gray met en image l'histoire vraie de Percival Harrison Fawcett, un des plus grands explorateurs du XXe siècle. The Lost City of Z () est l'adaptation cinématographique du roman La Cité perdue de Z écrit par David Grann.

En 1906, alors qu'il s'apprête à devenir père, la Société géographique royale d'Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l'homme se prend de passion pour l'exploration et découvre des traces de ce qu'il pense être une cité perdue très ancienne. A son retour en Angleterre, son récit est considéré comme absurde et rejeté. L'idée même de l'existence d'une cité mythique et de l'El Dorado est tournée en dérision.

Je dirais que c'est à ce moment-là que James Gray m'a perdu. N'étant déjà pas un grand fan de sa réalisation, il nous emporte dans des détails (toute la séquence de la guerre des tranchées) qui, je pense, aurait pu être coupés au montage et donner ainsi plus de rythme au film qui dure 141 minutes.

Après la première guerre mondiale, Fawcett est poussé par son fils - devenu grand - pour retourner dans la jungle et enfin trouver cette mystérieuse cité. Une nouvelle fois, James Gray s'attache aux liens familiaux. Ici, il s'attarde au lien indestructible qui unit Percy à sa femme Nina, et aussi à son fils Jack qui a mal vécu l'absence de son père durant l'enfance.

Sortie cinéma : 15/03/17 (Belgique - France)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Misteremma 41190 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte