Magazine Culture

Rose, tome 1 : Double d'Emilie Alibert, de Valerie Vernay et Denis Lapière

Par Emeralda @emeralda26000
Rose, tome 1 : Double d'Emilie Alibert, de Valerie Vernay et Denis Lapière
Le livre :
Rose, tome 1 : Double d'Emilie Alibert, de Valerie Vernay et Denis Lapière aux éditions Dupuis, 48 pages, 12 € 00Publié le 20 janvier 2017.
Pourquoi cette lecture :
Pour son pitch et ses dessins même si...
Le pitch :
Jeune fille discrète, Rose a un secret : elle a le pouvoir de se dédoubler ! Son esprit peut quitter son corps et pénétrer dans les appartements pour regarder vivre les gens. Ce don, elle ne le comprend pas. Elle l'appelle "sa maladie". Elle n'a jamais réussi à en parler : ni à sa mère, morte après sa naissance, ni à son père, devenu détective privé à la mort de sa femme. Un jour, tout bascule : son père est abattu d'une balle dans la tête ! Rose décide alors de reprendre l'affaire de son père pour découvrir son assassin.Enfin, son pouvoir va lui être utile ! Mais son double va faire une rencontre étonnante : celle de 3 fantômes qui vivent, coincés par un envoûtement, dans l'immeuble paternel. Et ils en savent long sur l'histoire familiale. Détective malgré elle, Rose va devoir enquêter sur des morts suspectes liées à un tableau célèbre mais aussi sur une malédiction vieille de 500 ans. Et si la clé de ces énigmes se trouvait dans le secret de sa naissance ?
Ce que j'en pense :
Un petit soupçon d'extraordinaire dans beaucoup d'ordinaire, c'est la vie de Rose qui possède un bien étrange pouvoir : elle peut se dédoubler.J'aime ce subtil dosage entre ce qui est tout à fait plausible et ce qui l'est nettement moins. Et surtout j'aime le mystère qui s'épaissit car ce n'est que le premier volume de ce qui sera une trilogie.
L'intrigue est bien menée et cela monte, monte crescendo (le suspens) jusqu'à ce que l'on arrive au final de cet album et que l'on reste sur notre faim. Arg !!!! Dur, mais tellement bien fait aussi que l'on pardonnera... En lisant la suite quand elle sera disponible pour septembre prochain nous promettons.
Les graphismes ne sont pas du genre que je préfère en général, mais là je me suis laissée convaincre par les couleurs, le rythme (fausse lenteur), la gestuelle... Il y a indéniablement un ingrédient mystère dans cette BD. Cela nous happe.
Les silences prennent une place importante ici. Ils laissent vagabonder nos esprits de lecteurs et je vous pris de croire que cela mouline dur dans nos caboches.On est envoûté par un je ne sais quoi.
Et s'il fallait mettre une note : 14 / 20Rose, tome 1 : Double d'Emilie Alibert, de Valerie Vernay et Denis Lapière

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emeralda 637 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines