Magazine Autres sports

Arc de Triomphe : l'inégalé Sadler's Wells

Publié le 10 mars 2017 par Altim58
Arc de Triomphe : l'inégalé Sadler's Wells

Sur les produits des étalons ayant terminé dans les 5 premiers de l'Arc ces quarante dernières années, c'est incontestablement Sadler's Wells qui domine avec 2 gagnants (Carnegie, Montjeu) et 14 chevaux placés (dont Leggera, High Chaparral, Opera House, Sagara..) pour 43 partants.
Pourtant en 1989, ses deux premiers partants (In the The Wings, invaincu, parti favori et  French Glory tous deux entraînés par André Fabre) ont commencé avec une performance très modeste. L'année suivante In the Wings fera nettement mieux en se classant quatrième. Puis ce sera deux belles places pour Opera House et Intrepidity en 1993, et enfin la première victoire en 1994 avec Carnegie.
Ensuite, de 1996 à 2004,  il y aura toujours un Sadlers' Wells dans les cinq premiers. Son dernier partant en 2010 (Pouvoir Absolu) terminera onzième.
En tant que père de mère sa domination sera toute aussi évidente avec pour 17 partants 2 gagnants (Sakhee, Workforce) et 10 placés (dont Flintshire, Youmzain et El Condor Pasa).

Derrière lui on trouve avec une victoire et cinq placés Danehill (avec 12 partants) et Galileo (avec 23 partants) puis Montjeu, Monsun, RivermanLyphard, Nashwan, Polish Precedent, Run The Gantlet et Cape Cross qui a réussi l'exploit avec ses 4 partants d'avoir deux gagnants (Golden Horn, Sea The Stars) et deux placés (Ouija Board et Behkabad). Mais au palmarès de l'Arc, l'étalon inégalé reste encore Bruleur et ses quatre victoires avec Ksar, Priori et Samos.

Derrière Sadler's Wells, parmi les meilleurs pères de mère, avec deux gagnants on trouve Miswaki (Dalakhani, Sea The Stars) puis parmi ceux ayant produit un gagnant et plusieurs placés, Darshaan avec Marienbard et six placés (High Chaparral, Sarafina..) Alleged avec Suave Dancer et quatre placés (Sulamani, Pride, Croco Rouge..) alors que tant que père il n'a pas réussi à placer l'un des ses sept partants, puis Top Ville (Montjeu, Egyptband), Shirley Heights (Solemia, In The Wings, Fame and Glory) et Danehill (Danedream, Highland Reel, Intello..). 

Mais s'il en est un qui mérite d'être signalé c'est bien le Wildenstein Sagace, le colosse aux jambes d'argile, car en plus d'avoir gagné l'Arc et après avoir été l'année suivante victime d'une rétrogradation sévère au profit de Rainbow Quest (alors qu'il lui avait héroïquement résisté) il sera le père de Saganeca qui, à 100/1, obtiendra une très belle cinquième place entre St Jovite et Dr Devious, et Sageneca sera celle qui pour Jean-Luc Lagardère aura failli produire deux gagnants d'Arc. Elle en produira un avec Sagamix (en devançant Croco Rouge, un fils de Rainbow Quest) et sera troisième avec Sagacity dans un Arc où Sakhee était inapprochable. Saganeca est aussi la grand-mère de Sageburg et Sagawara.
Dans la continuité de sa descendance de Saganeca, on pourra suivre cette année Le Grand Visir (Frankel) un poulain de 3 ans entraîné par William Haggas ou Sajjad (Siyouni) un poulain qui a débuté en même temps que National Defense.

Sinon quelques repères sur l'Arc :
Etalons ayant eu un gagnant avec un seul partant : Nureyev, Lomitas, Grand Lodge, Zamindar
Etalons cotés n'ayant eu qu'un seul partant mais avec un résultat modeste : Pivotal, Oasis Dream, Shamardal
Etalons avec de nombreux partants mais cherchant toujours une victoire : Monsun (15 partants) Dubawi (8 partants) 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Altim58 145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines