Magazine Société

L'amer société de Raphaël Haroche

Publié le 11 mars 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) "Un colosse, vigile dans les salles de concert, et une strip-teaseuse, au ventre couturé de cicatrices, partagent une histoire d’amour… L’employé d’un abattoir sauve un veau de la mort et le laisse seul dans l’usine fermée pour le week-end. À sa sortie de l'hôpital, un homme part se reposer dans le Sud avec sa vieille maman. Trois adolescents livrés à eux-mêmes entendent un bruit inconnu qui pourrait bien être celui de la fin du monde. Tous ces personnages prennent vie en quelques phrases, suivent leur pente et se consument. Il suffit d’un contact, peau contre peau, d’un regard, d’une caresse, pour racheter l’humanité.

Raphaël Haroche nous décrit dans un style fin et épuré les états d’âme d’êtres malmenés. Les questions qu’il pose au lecteur sont profondes, inattendues, parfois drôles; elles sont toutefois traitées de telle manière que l’étrangeté ou le tragique touchent au poétique, au sensoriel
".

Sa musique est réputée pour être un appel aux voyages et à l'exil. Car Raphaël a toujours aimé véhiculer ce côté vagabond solitaire, interrogeant alors les interrogations contemporaines, comme l'eut été le poète Arthur Rimbaud en son temps. Le chanteur nous propose aujourd'hui treize nouvelles. Toutes inspirées d'âmes humaines éreintées. Comme Maurice Pons dans son recueil de nouvelles "Douce-Amère", l'écriture de Raphaël Haroche a quelque chose de savoureux, avec néanmoins une pointe d'amertume, tant le désarroi de ses personnages peut-être fort. La noirceur de ce livre aurait de quoi repousser, si nous n'étions pas agréablement surpris par de petits moments d'extrême sensibilité poétique. Dans ce livre, l'intérêt de certaines nouvelles ne nous marque pas. Il faut alors s'accrocher à notre sensitivité et à notre propre vécu pour être transporté par quelques une d'entre elles. L'ensemble offre finalement, une échographie, certes noir mais très juste, de notre société contemporaine. Nous invitant dès lors à nous interroger sur notre avenir.

Avec son écriture aux caractéristiques très cinématographiques, tant dans sa musique que dans ses écrits, Raphaël réussit comme Gaël Faye (prix Goncourt des lycéens), à passer d'un univers à l'autre avec un certain talent. Après la musique et la littérature, il nous le confirme: Raphaël Haroche est un homme à suivre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Podcastjournal 101429 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine