Magazine Culture

The New York Dolls

Publié le 13 mars 2017 par Hunterjones
The New York Dolls Sylvain Sylvain, Johnny Thunders, Billy Murcia, Arthur Kane, David Johansen,
Rick Rivets, Jerry Nolan.
Sylvain Sylvain et Billy Murcia sont bons amis à l'école secondaire. En 1967, ils sont d'un band appelés The Pox. Sylvain est à la guitare, Murcia, à la batterie. Quand le leader du band abandonne The Pox, les deux amis se partent une boutique de linge, et Sylvain se prend aussi un emploi à la boutique A Different Drummer, située tout juste en face de la New York Dolls Hospital, un endroit où on y répare les mannequins de plastiques ou les poupées brisés. Le nom de leur futur band en sera visiblement inspiré.
The New York Dolls
Mais pour le moment, en 1970, Sylvain Sylvain et Billy Murcia se partent un nouveau band appelé seulement The Dolls, en recrutant John Anthony Genzale à la basse. Comme Sylvain Mizrahi s'est trouvé un pseudonyme, Genzale se prendra aussi un pseudonyme et devient Johnny Thunders. Thunders a de l'ego et passe de la basse à la guitare. Sylvain quitte New York pour passer quelques temps à Londres, et Thunders et Murcia prennent chacun leur route.
Thunders est alors recruté par Arthur Kane, un bassiste, et Rick Rivets, un guitariste, qui se cherchent un leader. Le band du Bronx a aussi un batteur, mais Thunders les convainc de le remplacer par Billy Murcia. Le band se nommera Actress. Le groupe enregistre un demo en 1971, sous le titre Dawn of the Dolls. Thunders se lasse de chanter et ne veut plus être le gars au micro. On engage alors David Johansen qui a un peu la gueule de Mick Jagger. Après quelques mois de gig, Rick Rivets est remplacé à la guitare par Sylvain Sylvain, revenu de Londres.
The New York Dolls
Le band est prêt à naître. Il le fera à Noël 1971, pour un spectacle mémorable dans un centre pour sans-abris à l'Endicott Hotel de New York. Leur manière de se présenter sera toujours plus fascinante que leur musique (qui n'est pas mal non plus). Le glam rock, en Angleterre est en train de prendre forme. T.Rex  , Bowie, Roxy Music. Sylvain Sylvain, qui revient de là-bas, propose au band de se présenter sur scène de manière provocante, androgyne, avec excès de maquillage et de costumes, comme le glam rock le suggère. Lou Reed (inspiré de Bowie) commence déjà à le faire aux États-Unis, et tout près, à New York même. Ils deviennent les New York Dolls et ça attire sérieusement l'attention. Un gérant les remarque et les mets en contact avec l'équipe de Rod Stewart. Les Dolls feront la première partie de Stewart à Londres.
The New York Dolls
 Ils seront toujours plus populaires en Angleterre où le glam rock y est plus marquant.
Toujours en tournée, en Angleterre, en 1972, Billy Murcia fait une overdose. On le place dans un bain et pour le ranimer, on lui fait boire du café croyant que ça pourrait l'aider. Au contraire, ça l'asphyxie. Il meurt le 6 novembre 1972.
Murcia avait 21 ans.
De retour à New York, on est devenu assez big (mais sans album) pour auditionner de nouveaux batteurs. On auditionne Richard Hell, qui ne sera pas pris mais deviendra plus tard Marky Ramone avec les Ramones. Jerry Nolan, un ami de Sylvain, Thunders, Johansen et Kane, est engagé. Un contrat de disque est offert au groupe qui divise la presse. Groupe gay? Groupe qui en met pleins les yeux et pas assez les oreilles? Groupe qui masque sa musique bien ordinaire sous des airs de provocation et beaucoup de bling bling? Un peu tout ça?
The New York Dolls
The New York Dolls ne sera jamais prophète en son pays.
En studio pour le premier album. personne ne s'entend sur comment produire l'album. Todd Rundgren le produit, mais avoue ne pas y avoir beaucoup mis la main car tout le monde se déchirait sur le mix final. Les critiques sont inégales, les ventes tout autant. On les dits moitié rejetons des Rolling Stones, moitié tondeuse (pour le son de la guitare). En 1973, ils sont à la fois sacrés meilleur nouveau groupe et pire nouveau groupe dans le Stereo Review. On les étiquette glam punk, style qu'on ne prend pas complètement au sérieux et qu'on identifiera que bien des années plus tard. On est pas certain de comprendre les Dolls. On ne le fera que rétrospectivement.
The New York Dolls
Pour le second album, on voudrait Jerry Lieber et Mike Stoller ou Thunders lui-même à la production. Lieber et Stroller ne resteront pas longtemps à bord de l'équipée devant les nombreux déchirements internes. Shadow Morton sera le producteur au final du second effort en 1974.
The New York Dolls Thunders et Nolan sont tous les deux accros à l'héro. Sylvain Sylvain est en colère car la gérance à demandé au producteur de n'écouter que les recommandations de Johansen ou Thunders. Kane est extrêmement alcoolique. Les ventes ne seront pas meilleures, l'étiquette les laissera tomber.
Au jour de l'an 1975, The New York Dolls électrisent le Beacon Theater. Peu de temps après, ils remettent ça au Max's Kansas City.
Malcolm McLaren, qui prépare tout aussi dysfonctionnel en Angleterre, vient leur donner un coup de main à la gérance. Il leur fait porter du cuir rouge sur scène et les fait afficher un drapeau communiste en fond de scène. Les New York Dolls font une tournée de 5 spectacles dans les 5 districts de New York avec Tom Verlaine et Richard Hell.
The New York Dolls
Kane est si perpétuellement en état d'ébriété qu'il doit être régulièrement remplacé tout juste avant les spectacles. Thunders et Nolan, les deux junkies, ne s'entendent absolument plus. Sylvain ne se sent plus écouté et forme un nouveau band. Thunders en a plein son casque et quitte aussi en pleine tournée.
Ils auront tous leurs projets ailleurs pendant quelques années.
Les New York Dolls auront plusieurs nouvelles vies dans les années futures, réendisqueront auss, mais jamais rien d'aussi intéressant qu'entre 1971 et 1977.
The New York Dolls
Johnny Thunders est retrouvé mort, dérobé d'une grosse somme d'argent en 1991, après avoir rencontré de nouveaux fournisseurs de LSD. Il avait 38 ans.
Jerry Nolan, atteint de méningite et de pneumonie, se fait opérer, quelques mois plus tard et tombe dans le coma suite à une crise cardiaque sur la table d'opération. Il n'en sortira jamais. Il avait 45 ans.
The New York Dolls Après des années de séparation de Johansen, avec lequel il ne s'entendait plus. Arthur Kane accepte de le rejoindre en juin 2004 pour un concert de réunion des survivants du band. 22 jours plus tard, il se sent fatigué et croit avoir simplement la grippe. En se rendant à l'hôpital, on lui diagnostique la leucémie et il en meurt deux heures plus tard. Kane avait 55 ans.
And then there were Dolls...
Il ne reste plus que le premier membre fondateur du groupe, Sylvain Sylvain, et le dernier engagé, David Johansen.
Cette année marque les 40 ans de la première séparation de ce groupe au bruit anarchique des Stooges, à la dégaine des Stones, dans les fripes de Bowie, Bolan ou les groupes de filles.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 355 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines