Magazine Culture

[Test] Dystoria, le shooter retro-futuristes, avec des hauts et des bas

Publié le 13 mars 2017 par Linfotoutcourt

Dystoria se présente comme un shooter aux sensations arcades et retro-futuristes. Son concept vaut-il le coup ?

Une bonne idée... Le joueur circule dans un environnement 3D et un gameplay sommaire, mais relativement ouvert. L'expérience gagne de l'intérêt par la possibilité de grimper sur n'importe quelle surface, sans gravité. Si " mur ", " sol " ou " plafond " perdent vite leur sens, cette physique permet plusieurs visions et approches pour chaque niveau. En plus, s'ajoutent des ennemis et des énigmes plus ou moins compliqués à surmonter. Une idée, simple, qui se montre rapidement efficace...

Mais mal exploitée ! Des soucis brident un concept négligé. Des bugs légers, l'impossibilité de passer les textes (racontant mal une histoire inintéressante), ou pouvoir se suicider dans l'into et l'outro du niveau salissent l'expérience. Par exemple, contrairement aux autres améliorations du vaisseau, rien ne montre combien de missiles il vous reste... Pour finir, la caméra rigide mériterait un adoucissement et plus de clarté pour ne pas décourager un joueur ne comprenant plus ce qu'il fait.

Surprenant, Dystoria donne ce qu'il peut et on aimerait bien l'aimer d'avantage ! Mais son énorme potentiel aurait besoin de plus de travail... D'avantage de niveaux, de boss, un mode multijoueur... Mais SURTOUT plus de propreté pour qu'on se dise " tiens, j'y rejouerais bien " !

(Visited 21 times, 24 visits today)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 59035 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine