Magazine

Max | La lumière pénètre dans la jungle et sur le tatami

Publié le 13 mars 2017 par Aragon

Les oiseaux, eux, ont chanté au lever du jour..."Recommencez !", ont-ils dit, ne vous attardez pas sur ce qui est passé ou sur ce qui va venir. Ah ! Les guerres, elles recommenceront sans fin, la colombe sacrée sera capturée de nouveau pour être achetée et vendue, et rachetée encore, la colombe n'est jamais libre.
Sonnez les cloches qui peuvent encore sonner ! Oubliez vos offrandes parfaites, il y a une fissure en toute chose, c'est ainsi que la lumière pénètre. Nous avons demandé des signes et nous en avons reçu : La naissance trahie, le mariage consumé, oui, le veuvage de chaque gouvernement sont autant de signes pour tous. Mais, je ne peux plus courir avec cette foule anarchiste tandis que les tueurs au pouvoir disent leurs prières à haute voix... Mais ils ont amassé, ils ont amassé la tempête et ils vont m'entendre.
Sonnez les cloches qui peuvent encore sonner ! Oubliez vos offrandes parfaites il y a une fissure en toute chose, c'est ainsi que la lumière pénètre. Vous pouvez bien additionner toutes les parties vous n'aurez jamais la somme complète, vous pouvez bien entonner une marche, il n'y a pas de tambour. Chaque cœur viendra à l'amour,  mais, comme un réfugié, un naufragé échoué.
Sonnez les cloches qui peuvent encore sonner, oubliez vos offrandes parfaites, il y a une fissure en toute chose, c'est ainsi que la lumière pénètre.  Léonard Cohen / Anthem

PercyFawcett.jpg777.jpgAu petit matin j'avais lu dans le Télérama n°3504 spécial "Femmes / le combat s'amplifie" un formidable papier consacré à l'invité de la semaine James Gray. J'aime James Gray, il dit qu'il "aime les comédiens au point de leur laisser la possibilité d'être vulnérables." Son dernier et apparemment incroyable film est consacré à Fawcett. Mon héros. Même Herzog n'aurait pas osé. Gray l'a fait...   Je partais ensuite pour ma journée de stage avec le champion du monde en titre de Jujitsu, Percy Kunsa et, vrai, j'ai entendu deux chansons en route, "When a man loves a woman" et "Anthem". Comme diraient les évangélistes expansés et frapadingues "Amen, amen my Lord !!!", je me suis marré dans mon for intérieur, je me suis retrouvé dans la jungle avec James Gray, ça fait plus de cinquante ans que, moi-aussi, je veux retrouver Percy Fawcett ou Raymond Maufrais, que je vénère les héros de toutes les jungles, de Tarzan à Akim en passant par Cabeza de Vaca, Livingstone, Fawcett, Maufrais...   J'avais ce jour-là trois Percy pour le prix d'un seul, maître Léonard en bonus. Il y a une fissure en toute chose, c'est ainsi que la lumière pénètre... Amen my Lord, amen !       percy kunsa.jpgdojo.jpgpercydojo.jpgpercyrouge.jpg
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aragon 1085 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte