Magazine Société

Something is rotten in the state of England

Publié le 14 mars 2017 par Pomdepin @pom2pin

Je n’ai aucune honte à plagier Shakespeare. Le titre est une citation de Hamlet, j’ai juste remplacé Denmark par England (et non pas Great Britain). Aujourd’hui, j’ai vraiment besoin de me souvenir que l’Angleterre, c’est aussi Shakespeare, une certaine  culture et un humour certain ou l’inverse, et pas uniquement un ramassis de xénophobes délirants. Hier soir, avec une lâcheté incommensurable, le parlement britannique a confirmé son premier essai et globalement voté les pleins pouvoirs à Zaza pour faire ce qu’elle veut avec son brexit. Ils ont non seulement rejetté un amendement qui demandait de garantir à minima les droits des européens installés ici légalement, je le rappelle, mais surtout ils se sont auto muselés. Zaza peut négocier ce qu’elle veut avec l’Union européenne, y compris rien et donc précipiter une sortie catastrophique sans garde fou, le parlement n’a plus son mot à dire. 

Something is rotten in the state of England

Source 

Les anglais qui sont si fiers de l’histoire de leur parlement qu’ils qualifient de plus vieux parlement du monde en exercice  puisqu’il a été créé par la magna carta en 1215, applaudissent ou se taisent aujourd’hui. Ce parlement qui s’est rebellé et a levé une armée contre un roi qu’il jugeait trop autoritaire se plie aux dictats de Zaza sans que personne ne bronche. C’est inédit. On pourrait penser que cela soulèverait des vagues d’indignation de la société civile, mais non. Rien. Les brexiters prétendent qu’ils ont voté contre l’Europe parce qu’ils ne la trouvaient pas assez démocratique et pour rendre le pouvoir au parlement britannique. Ahah, c’est sûr, c’est une réussite totale. Et pas un mot, pas une protestation, pas même une interrogation…on frôle le coup d’état institutionnel, mais c’est pas grave. On s’approche aussi de l’éclatement du pays, puisque l’Écosse prépare son prochain référendum d’indépendance.  L’Irlande du nord y pense également. Comment ces sombres crétins nationalistes qui se gargarisent de « make Britain great again » peuvent ils justifier de détruire leur Great Britain et de l’asservir à la volonté d’une première ministre par défaut? C’est ça, leur « take back control« ? Faire exploser leur pays et s’inspirer de la démocratie de la Corée du Nord? Et ils en sont contents? 

Tant qu’ils y étaient, ces députés fantoches ont donc une nouvelle fois rejeté toute garantie des droits des ressortissants européens. Au point où ils en sont, autant y aller à fond dans la lâcheté et l’abdication de tous sens moral. Mais ça ne les empêche  pas de nous bassiner avec les great British values, la tolerance, l’accueil, l’ouverture, les droits de l’homme …ahaha, j’en ris encore. J’aurais plutôt dit l’étroitesse, l’arrogance, le repli sur soi et l’absence de tout esprit critique. Le silence des élites, des intellectuels, des artistes face à ce que leur pays est en train de devenir est assourdissant. Par contre ils vocifèrent contre Trump,  alors là, pas de problème. Quant au reste de la population, une moitié est ravie et fonce hilare à l’abattoir en criant victoire (leurs charges sociales viennent d’augmenter pendant que leurs allocs baissent…). L’autre moitié est divisée entre ceux qui ne se rendent vraiment compte de rien, et sont très contents de leur ignorance, et ceux qui refusent d’ouvrir les yeux. Ils se disent bien qu’il  y a peut-être un problème, mais bon vous savez ce que c’est ma bonne dame, faut faire avec, c’est comme ça. De toute façon, c’est pas poli de râler alors…quand je pense que j’aimais l’impertinence, l’excentricité et la liberté des anglais! John Cleese des monty Python se répand en discours nationalistes moisis pro brexit, Morrissey (celui de The Smiths ) est ouvertement facho et en est fier. Robert Daltrey de The Who aussi. C’est à vomir. 

L’Angleterre  (et pas l’Écosse, ni l’Irlande du nord…pour le Pays de Galles, ça se discute) est en train de pourrir. Et Marichéri, nos enfants et moi sommes coincés dedans. J’ai la nausée. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pomdepin 4529 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine