Magazine Culture

Critiques Séries : Homeland. Saison 6. Episode 10.

Publié le 29 mars 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Homeland // Saison 6. Episode 10. The Flag House.


Comme quoi, il fallait être patient. « The Flag House » est le meilleur épisode de Homeland que j’ai pu voir cette année et je crois que ce qui m’a le plus plu dans cet épisode c’est sa fin quand Saul débarque chez Carrie et découvrir sa pièce secrète qui n’est pas sans rappeler celle qu’elle avait lors de la première saison (et qui l’avait par la suite conduite dans un hôpital psychiatrique). Quand Saul voit tout ce que Carrie a pu faire afin de comprendre cette conspiration autour d’elle, il se rend compte à quel point elle est vraiment intelligente. Il le sait déjà mais disons qu’avec cet épisode on ne peut qu’en être encore un peu plus sûrs. Et alors que Carrie a un peu disparu de la saison par moment, la découverte de cette petite pièce a du sens. On se rend compte que finalement on a beau avoir laissé Carrie de côté, elle n’en reste pas moins un personnage important et tout ce qu’elle a fait pendant qu’elle n’était pas au centre de l’écran, se retrouve dans cette fin d’épisode. Alors que l’on pouvait croire Carrie un peu hors de toutes les histoires, cet épisode vient démontrer à quel point Homeland est toujours présente. Même quand elle donne l’impression qu’elle est endormie à la tête de la série. Homeland avait plus ou moins réussi à faire la même chose dans sa saison 3, quand on découvre que le passage de Carrie à l’hôpital est juste une façon de détourner l’attention de tout le monde. Le twist était bon, comme celui de la fin de cet épisode.

Car Homeland démontre que même si Carrie a quitté la CIA, la CIA la rappelle toujours au fond d’elle. C’est une belle façon de remettre les points sur les i car Homeland en avait bien besoin. Saul est donc de nouveau surpris par les capacités de Carrie, alors que cette dernière est arrivée à rassembler les pièces d’un immense puzzle. Cet épisode est une sorte de collection de scènes, qui parviennent à construire petit à petit le twist final (qui reste parfait dans un sens). Alex Gansa, l’un des co-créateurs de Homeland, a écrit cet épisode et je pense qu’il était important que cela soit lui. L’épisode est charnière pour Homeland mine de rien. Bien entendu, cet épisode n’est pas que cette dernière scène, c’est aussi un épisode qui permet de construire cette révélation. Si l’association de Carrie, Saul et Quinn n’a jamais été quelque chose de très fort cette année, je trouve que Homeland ne s’en sort pas trop mal pour un épisode qui aurait pu rater complètement le truc et laisser couler cette série pour laquelle j’ai beaucoup d’affection. J’espère que les scénaristes vont réussir à montrer que Carrie se retrouve désormais dans de beaux draps en tentant d’échapper au monde qui finalement, pour le meilleur comme pour le pire, est celui qui le rappelle toujours à lui.

Note : 9.5/10. En bref, un brillant épisode de Homeland.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte