Magazine Culture

Grey’s Anatomy: les cinq pires moments de l’épisode 18 de la saison 13

Publié le 02 avril 2017 par Linfotoutcourt

Du pathos, du pathos et encore du pathos ! Le larmoyant à son paroxysme, doté d'un goût irrécupérable pour le voyeurisme malsain. Cet épisode n'est que pleurs et tristesse. Une tragique fatalité, dont on se serait bien passé. Cependant, un personnage meurt, et ça, ça faisait longtemps ! Retour sur les cinq moments forts de l' épisode 18 de la saison 13 de Grey's Anatomy.

Attention spoilers !

Meredith perd la foi

Diane Pierce vient à peine de commencer la chimiothérapie, que déjà son état empire. Meredith découvre alors que les métastases se sont étendues jusqu'à son foie. Une très mauvaise nouvelle pour la mère de Maggie, qui n'a alors plus que quelques mois à vivre.

Rien ne peut la sauver. Une opération ne servirait à rien et les traitements suffiraient simplement à gagner du temps. Un sombre constat qu'accepte Meredith, mais pas Maggie. Les deux sœurs se disputent alors sur les procédures à envisager et le docteur Grey finit par se faire renvoyer du cas.

Dès le départ, l'affaire semble mal engagée et l'on en perçoit déjà le dénouement. C'est alors un scénario cousu de fil blanc qui se met en place, nourrissant notre ennui de ses péripéties téléphonées et de ses dialogues pathétiques. Une grosse déception venant d'auteurs spécialistes de la mort. Ils n'essaient pas de nous surprendre ou de créer une ambiance mortifère nouvelle, ils veulent uniquement faire pleurer du spectateur...C'est, certes, réussi mais tristement sans saveur.

(Visited 1 times, 1 visits today)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 59035 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine