Magazine Cinéma

[CRITIQUE] Premier Contact

Par Elodie11 @EloFreddy

[CRITIQUE] Premier Contact

Réalisé par: Denis Villeneuve

Avec: Amy Adams, Jeremy Renner…

Durée: 1h56

Genre: Science-fiction

Date de sortie DVD: 12 Avril 2017

Synopsis

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

[CRITIQUE] Premier Contact

Critique

Pour sa 1ère percée dans le cinéma de science-fiction et en attendant de réaliser la suite de Blade Runner, Denis Villeneuve nous livre une œuvre déstabilisante et grandiose.

Loin des créatures d’emblée belliqueuses, Villeneuve joue avec la neutralité saturant l’air ambiant de tons froids, de décors lisses et impénétrables qui titillent nos nerfs et nos sens. Ne pas dévoiler ses cartes peut s’avérer dangereux mais le réalisateur prépare son jeu avec un tel soin que la mise au tapis finale s’avère être magistrale.

De ces aliens à l’allure très Stephen King (The Mist) nous n’apprendrons au final pas grand chose ce qui pourrait facilement décontenancer les spectateurs les plus curieux. Mais derrière le mirage d’un scénario bâclé se cache un propos bien plus intelligent qu’il n’y parait.

Si les tons froids, comme je l’ai dit plus haut, saturent l’atmosphère les seules touches de couleurs vives s’insinuent dans les flash backs de Louise, choix innocent de prime abord mais qui se révèle être pertinent dans sa révélation.

Premier Contact est une virée philosophique dans l’imaginaire d’un réalisateur qui part parfois à la dérive laissant le spectateur sur une touche loin d’être confortable. Imaginez: vous connaissez votre futur, la douleur, la joie tout vous apparait clairement choisiriez-vous cet avenir ? Et finalement, a-t-on toujours le choix ? C’est sur cette question et en 2 heures que Villeneuve nous rend une copie impeccable clairsemée parfois de longueurs pompeuses et déstabilisantes mais avec un fond émotionnel abyssal et grandiose.

[CRITIQUE] Premier Contact

Le jeu d’Amy Adams d’une justesse remarquable souligne ce propos sans jamais tomber dans la lourdeur du pathos. Un petit oscar n’aurait d’ailleurs pas été de refus…

Au final Premier Contact est une pépite de science-fiction. Peut-être loin d’être abordable par tous, mais pour ceux qui s’accrochent, le voyage vaut son pesant de méninges et réussi à nous retourner comme seul le cinéma peut le faire. Merci Mr Villeneuve c’est pour ça que j’aime le cinéma.

Un Premier contact réussi avec la science-fiction pour Denis Villeneuve qui nous embarque dans un scénario à la dérive des productions habituelles. Une originalité qui questionne, dérange mais fait indubitablement mouche dans notre cœur de cinéphile. Un petit bijou où chaque minute se savoure malgré l’angoissante absence de réponse finale mais après tout l’avenir n’en est-il pas une lui même ?

Votre dévoué Freddy

Note:

note 4,5


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Elodie11 3937 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines