Magazine Culture

Atelier d’écriture n°261 – Une photo quelques mots

Par Emidreamsup @Emidreamsup
Atelier d’écriture n°261 – Une photo quelques mots

Cinq minutes.

Elle s'était réfugiée dans sa bulle. Alors qu'un brouhaha l'entourait et que les va-et-vient étaient étourdissants autour d'elle, elle semblait immuniser contre tout ceci. Pour elle, tout n'était que silence. Elle était comme seule au monde. Rien ne paraissait pouvoir l'atteindre.

Immobile, sa mémoire en branle, elle sentait l'électricité circuler de ses orteils à ses oreilles. Elle bloquait sur ce filet de lumière. Elle se projetait déjà là-bas, de l'autre côté. Prenant la place qu'elle avait toujours rêvée de tenir. Incarner cette femme fatale qui était en réalité si éloigné d'elle et de son quotidien.

Cinq petites minutes.

C'était tout ce qui la séparait de son rêve. Cinq minutes et quelques mètres à parcourir. Elle avait la sensation d'entendre les secondes, qui s'écoulaient, résonner dans sa cage thoracique. Un poids de plus en plus lourd prenait place sur ses épaules. Elle ne pouvait plus bouger. La connexion avec le monde réel ne tenait qu'à un fil. Celui des voix lointaines de ses partenaires. Tous excités par ce qui allait se passer. Par ce grand saut dans l'inconnu.

Cinq minutes interminables.

Un an de travail acharné, entre fous rires et doutes, à se demander si tout cela avait finalement un sens. Un an qui allait s'évaporer durant l'heure qui suivrait. Un moment d'extase éphémère résultat de tant de petits bonheurs cumulés. Sur ses talons dorés, elle se sentait branlante. Elle n'avait pas bu. Surtout pas d'alcool avant un tel événement, et uniquement quelques gorgés d'eau pour ne pas risquer d'être prise d'une envie irrépressible au pire des moments. Ses talons semblaient ancrés profondément dans le sol et pourtant quand le moment sera venu, elle savait qu'elle flotterait comme sur un nuage.

Cinq minutes ou pas.

Le moment était venu. Sa bulle protectrice venait de faire " pop " au moment où le premier coup de bâton retentissait dans la salle. Les " merde " de ses partenaires fusaient à tout va. Il lui suffisait de faire un pas vers cette lumière qui était, à présent, aveuglante. Une profonde respiration. Son large sourire aux lèvres. La tête haute. Sûre d'elle. Les cinq minutes étaient écoulées. Son grand moment était arrivé...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emidreamsup 938 partages Voir son profil
Voir son blog