Magazine France

L'assistanat coute cher

Publié le 03 avril 2017 par Gauchiste

François, dans sa grande mansuétude, n'a pas hésité à saupoudrer de l'argent sur les entreprises pour les aider à recruter. Naturellement, tout comme on n'a rien demandé aux banques en échange d'un sauvetage gratuit en 2008, il n'a pas été question de leur demander des garanties sur l'emploi quand on a décidé de les assister.

Je parle de 2 dispositifs vraiment coûteux : le pacte de responsabilité et le pacte de croissance (incluant le célèbre CICE). Le premier a coûté 10 milliards par an, le second en a coûté 20. Les effets sur l'emploi sont ceux qu'on connaît : hausse du chômage.

On prétend que le chômage aurait été pire sans ces dispositifs, mais alors, il faut aussi admettre que c'est pratiquement la somme nécessaire pour financer l'un des projets de revenus universels. Cela représente par exemple 3/4 de l'impôt sur les sociétés (39 milliards en 2011). Quand on sait que sur la même période, l'impôt sur le revenu a augmenté de 24 milliards (de 50 à 74 milliards de 2011 à 2014)...

Le CICE bénéficie aux entreprises les plus riches, et il reviendrait souvent moins cher de payer carrément les salaires que ces aides qui n'ont pas créé d'emploi. Et ne comptez pas sur le trio de tête (Fillon, Le Pen, Macron) pour y changer quoi que ce soit, ils vont l'amplifier.

Alors oui, marre de payer des impôts pour financer ces assistés !

Et on dit que le travail coûte cher ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines