Magazine Santé

DÉMENCE et INCONTINENCE: Les défis d'un plan de soin personnalisé – Alzheimer Europe

Publié le 04 avril 2017 par Santelog @santelog

Communiquer avec un patient dément pour pouvoir à la fois évaluer le type et la sévérité de son incontinence, mais également ses perceptions et ses réticences est un défi en soi. Pourtant, la démence n'est pas " une raison " soulignent ces auteurs de de l'Association Alzheimer Europe (Luxembourg) pour ne pas donner accès au patient à une évaluation tout aussi personnalisée et au meilleur plan de soins possible. A travers un examen de la littérature, ces experts nous rappellent quelques clés indispensables pour aboutir au meilleur diagnostic, à un plan de soin adapté et au choix du " bon " palliatif.

DÉMENCE et INCONTINENCE: Les défis d'un plan de soin personnalisé – Alzheimer Europe
Communiquer sur l'incontinence avec un patient dément : quelques comportements permettent de faciliter le dialogue et l'évaluation. Il s'agit de,

confirmer avec le patientce que l'on a compris,

Pas de discrimination dans l'évaluation ou le diagnostic : Une bonne évaluation de la continence, un diagnostic juste et le bon traitement doivent être " offerts " à tous les patients, qu'ils soient atteints ou pas de démence, avancés ou moins en âge, seuls ou aidés au domicile.

Points principaux de l'évaluation : Les questions suivantes doivent être abordées :

traitements médicamenteux en cours,

Principaux symptômes/type d'incontinence :

Troubles intestinaux, fécalome : selles dures ou longues périodes entre les selles, constipation, fuites fécales.

Principaux facteurs, obstacles ou caractéristiques de la continence :

Plan de soins : il devrait être élaboré par étapes, en impliquant le patient dément et tous les professionnels de santé et des services sociaux, les aidants et/ou les proches. Le plan de soins doit préserver au mieux la continence du patient (stratégie conservatrice) et pallier aux fuites par recours aux différents dispositifs disponibles (stratégie palliative). Parmi ces dispositifs, on citera,

Les protections absorbantes ( serviettes, culottes ou sous-vêtements absorbants, changes complets avec et sans ceinture (slips absorbants), changes anatomiques ),

En conclusion, les patients atteints de démence devraient se voir proposer des dispositifs palliatifs non seulement adaptés à leurs besoins spécifiques, facilement accessibles, et qui contribuent au maintien de l'autonomie comme au respect de leur dignité.

Journal of Clinical Nursing 2016 septembre 14 doi: 10.1111 / jocn.13582 Continence care for people with dementia living at home in Europe: a review of literature with a focus on problems and challenges

DÉMENCE et INCONTINENCE: Les défis d'un plan de soin personnalisé – Alzheimer Europe


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine