Magazine Culture

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 7. Episode 16.

Publié le 04 avril 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

The Walking Dead // Saison 7. Episode 16. The First Day of the Rest of Your Life.


Sur un épisode d’une heure, il faut tout de même 40 minutes pour ça décolle. C’est un peu le problème de toute la saison 7 de The Walking Dead, de nous vendre monts et merveilles mais de ne jamais respecter quoi que ce soit. C’est un problème que la série a connu à certains moments de son existence, mais cette année est l’une des pires saisons de la série, en grande partie car la maîtrise n’est pas là et tout ce que l’on nous a vendu n’a jamais eu l’impact que cela aurait dû avoir. Oui, il y a un peu d’action dans ce dernier épisode car c’est ce qui nous a été promis mais finalement il n’y a aucune surprise là dedans. Peut-être car le suspense n’est pas très bien gardé, que les personnages comme Negan ne servent qu’à faire des effets d’annonce, rien de plus et que la guerre des camps que la série nous préparait n’a pas vraiment eu lieu. Cela aurait pu être passionnant, un final explosif avec son lot de moments plus mémorables mais il ne se passe presque rien donc le résultat est forcément décevant. Les vingts dernières minutes de l’épisode sont vraiment efficaces mais ce n’est pas suffisant pour tenir la déception qu’est le reste de l’épisode. The Walking Dead prend son temps, et même si c’est son tempo classique, cela n’a pas vraiment d’intérêt. Surtout dans le cadre d’un tel épisode où les enjeux étaient posés. La fin de l’épisode précédent m’avait rendu curieux, je me suis dit que The Walking Dead allait en faire quelque chose.

Mais rien, même ce cliffangher retombe comme un soufflé, sans parvenir à faire grand chose pour sauver la série dans sa quête pour la vengeance qui ne fonctionne pas. On peut prendre l’exemple de Rick qui a passé toute la saison a construire une sorte d’armée, à armer les gens, à fabriquer un plan pour venir à bout de Negan, mais de tout ce plan et cette esbroufe que la série a créé, dans ce dernier épisode il n’en reste pas grand chose. En grande partie car les enjeux ne sont pas là et que la série ne semble pas comprendre ce que le téléspectateur venait chercher. Et cet épisode ne fonctionne pas non plus car tout ce qui aurait pu faire fonctionner l’épisode n’était pas présent. Tout le monde se prépare, mais rien ne se passe vraiment en dehors de la fin. Pendant 40 minutes, The Walking Dead enchaîne les discussions entre les personnages qui sans être toutes stériles ne servent pas vraiment le récit. On a l’impression que cet épisode est l’avant dernier de la saison, qu’il y a quelque chose encore à attendre d’un 17ème épisode sauf qu’il n’y en a pas et c’est bien là le problème. Negan continue d’être une menace impossible à contrôler mais sans que cela n’ait l’impact voulu non plus. Jeffrey Dean Morgan a beau se donner à fond dans la série, le résultat est bien loin d’être à la hauteur des attentes. Dommage.

Note : 4/10. En bref, c’est dommage d’attendre 40 minutes pour que The Walking Dead commence enfin à se réveiller et à révéler quelques uns de ses enjeux.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte