Magazine Entreprise

Agroalimentaire : volet important du modèle de croissance

Publié le 12 avril 2017 par Ouadayazid1

Agroalimentaire : volet important du modèle de croissance D.R

Le Salon professionnel de la production agroalimentaire (DJAZAGRO) a ouvert ses portes, hier, dans sa 15e édition au palais des Expositions des Pins-Maritimes. Fort de son succès en 2016, Djazagro, qui se tiendra jusqu'au 13 avril prochain, poursuit son développement, avec l'ouverture d'un nouveau hall pour son 15e anniversaire.

Pour sa deuxième journée, le Salon a eu la visite de deux membres du gouvernement, Abdesselam Chelghoum, ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, et Abdesselam Bouchouareb, ministre de l'Industrie et des Mines, qui se sont rendus au niveau des différents stands de l'exposition de la Safex. Dans sa déclaration à la presse, le premier responsable du secteur a affirmé que la présence de deux membres du gouvernement à ce rendez-vous "démontre l'importance qu'accorde le Président de la République et le gouvernement au secteur de l'Agriculture, pour promouvoir ses activités et filières. Il s'agit également de passer en revue les moyens d'œuvrer en vue d'assurer la complémentarité entre le secteur de l'Agriculture et celui de l'Industrie, pour promouvoir l'industrie agroalimentaire".
M. Chelghoum précise également que "les entreprises ayant l'intention d'investir dans le domaine de l'industrie agroalimentaire doivent prendre en considération tous les efforts et toutes les orientations qu'a connues le secteur de l'agriculture, pour que leur investissement soit efficace pour le renfoncement de l'économie nationale". Le ministre dit espérer qu'un rapprochement concret entre les acteurs de l'agroalimentaire nationaux et étrangers soit bénéfique, tout en appelant d'accorder une grande importance aux accords de partenariat entre les investisseurs De son côté, le ministre de l'Industrie et des Mines précise que "les secteurs de l'Industrie et de l'Agriculture figurent parmi les priorités du programme du Président de la République. Avec ces deux secteurs, l'Algérie ambitionne d'atteindre un taux de développement de 7% d'ici 2019". Et d'ajouter que "les investissements dans les secteurs de l'Agriculture et de l'Industrie sont subventionnés par le gouvernement, comme le stipulent les dernières lois promulguées dans ce sens".
L'ambition de baisser le déficit de la balance alimentaire
Selon M. Bouchouareb, l'objectif premier de l'État est de baisser le déficit de la balance alimentaire, bien qu'on ne puisse encore assurer une couverture alimentaire nationale à 100%. Le secteur de l'Agriculteur renferme d'énormes potentialités pour réaliser des quantités de production appréciables, pour venir compenser là où le déficit est constaté. "Si l'on arrive à équilibrer notre balance alimentaire, là on dira qu'on a atteint un objectif très important, à travers toutes les politiques qui sont menées", dit le ministre.
Pour cette nouvelle édition, 740 exposants, dont 82% d'internationaux prennent part à Djazagro afin de présenter leurs matériels, biens et services, et permettre à chaque visiteur de s'équiper, de renforcer ses investissements productifs et de développer son autonomie économique. Djazagro, dont l'exposition s'étale sur une superficie de 21.000 m2, se compose de cinq secteurs réservés aux exposants et fabricants d'équipements et machines de process, et de conditionnements alimentaires, arômes et ingrédients, boulangerie et pâtisserie, restauration, produits finis alimentaires et boissons. Pour cette 15e édition, les organisateurs attendent la visite de 22.000 professionnels pour les 4 jours du Salon.
Cette année, également, les visiteurs et exposants pourront profiter de trois grands événements, à savoir celui de "La Boulangerie de demain", qui sera présente pour la 3e année consécutive après les succès enregistrés depuis son lancement, le Trophée d'excellence El-Djazaïr-TEEDJ et Les exports Business Meeting de la CACI qui proposera des ateliers dédiés à l'export afin d'initier et d'inciter les opérateurs économiques dans ce domaine à l'exportation. À ce sujet, les intervenants expliqueront aux participants les décisions prises par les pouvoirs publics, qui, en raison de l'environnement économique international complexe, met en place une stratégie pour aider et soutenir tous les intervenants économiques qui souhaitent se développer sur d'autres marchés ou investir en Algérie.
L'industrie agroalimentaire algérienne montre de grands besoins en matière d'équipements agricoles, alimentaires et le savoir-faire, à titre d'exemple, les importations d'équipements ont augmenté de 121% entre 2012 et 2013. En marge du Salon, le Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja (CEIM) a paraphé un accord de partenariat avec ADEPTA, l'expertise française à l'international pour une nouvelle collaboration, afin de mettre en avant un partenariat de coproduction entre les entreprises algériennes et françaises. "Cet accord sera un lien important entre les deux rives, pour développer les investissements dans le secteur de l'agroalimentaire", a affirmé Kamel Moula, président du CEIM. Présent à la cérémonie de signature, l'ambassadeur de France, Bernard Émié, a mis en relief l'importance de l'industrie agroalimentaire qu'il qualifie de fondamentale pour l'économie de pays, en soulignant que les "entreprises françaises sont présentes en Algérie pour très longtemps, et accompagneront les investisseurs algériens dans leurs entreprises". "C'est une marque de confiance vis-à-vis de l'Algérie de voir ce grand nombre d'entreprises françaises investir en Algérie", a précisé le diplomate français.
Mohamed Mendaci

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/107673


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ouadayazid1 3105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines