Magazine Cinéma

Deftones – Diamond Eyes

Par Darkstein

Deftones – Diamond EyesAttention hein, je ne dis pas que c’est un « mauvais » album, juste qu’il n’apporte rien de bien neuf à la discographie de Chino Moreno… Ah tiens vous étiez là ? Non, en fait, ouais, d’accord, je dis pas, Adrenaline, Around the Fur, White Pony ça en jetait pas mal, avec des titres oscillants souvent entre la fureur d’un néo-métal encore très à la mode et le côté éthéré du chant traînant de Chino, bref un triptyque qui a assis la réputation et le style du groupe. Après… Depuis l’album éponyme (2003), personnellement je trouve qu’on tourne un peu dans le même potage. Une poésie un peu brute, douce amère – OK, ça nous change d’un Korn qui ne rime plus à grand chose ou d’un Limp Bizkit un tantinet à la traîne, des compos qui assomment, et si ce n’est le mix qui change d’un producteur à l’autre, on aurait un sentiment de bis repetita. Donc, pas forcément un album à éviter, mais pas vraiment de « hit » comme on en trouvait dans les trois premiers méfaits.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Darkstein 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte