Magazine Santé

AUTISME : La vidéothérapie pour les parents réduit les symptômes émergents chez l'enfant – Journal of Child Psychology and Psychiatry

Publié le 12 avril 2017 par Santelog @santelog

AUTISME : La vidéothérapie pour les parents réduit les symptômes émergents chez l'enfant  – Journal of Child Psychology and PsychiatryC'est à la fois la première étude d'intervention sur l'autisme qui utilise la vidéo pour former les parents de bébés de famille avec enfant autiste et c'est la première aussi à travailler avec les bébés dans leur première année de vie qui ont un frère atteint d'autisme. L'étude présentée dans le Journal of Child Psychology and Psychiatry réaffirme l'importance non seulement d'impliquer mais de former les parents et montre chez ces enfants toute l'efficacité de la démarche, avec la réduction de la gravité de leurs signes émergents de l'autisme.

L'efficacité d'une formation des parents pour leur permettre de mieux gérer le développement de leur enfant atteint d'autisme, a été déjà bien documentée, notamment avec cette britannique, présentée dans le Lancet. D'une certaine manière, il s'agit de traiter d'abord les parents pour qu'ils puissent eux-mêmes dispenser la meilleure thérapie à leur enfant. L'autisme est l'un des troubles du développement ayant la plus forte hausse d'incidence et de prévalence, estimée actuellement à environ 70 million de personnes touchées dans le monde. Dans les pays développés, même si le diagnostic reste tardif, aux alentours de l'âge de 2 ans, les enfants peuvent pour la plupart recevoir un traitement spécialisé pour améliorer leur interaction avec leurs familles et leur entourage. Mais dans de nombreux pays à faible revenu, ce n'est pas le cas. Il est donc important de pouvoir impliquer les parents dans le suivi de leur enfant. Une autre publiée dans la revue Pediatrics avait montré qu'une approche thérapeutique permettant aux parents d'apprendre à soutenir l'apprentissage de leur enfant autiste durant les activités quotidiennes avait toute sa place et son efficacité dans la prise en charge des enfants atteints d'autisme. L'approche permettait, grâce au soutien intensif des parents plutôt que des cliniciens, d'améliorer le développement et les compétences de communication sociale et de réduire les symptômes de l'autisme. (pour Pre-school Autism Communication Trial) testé au Pakistan et en Inde montre également que enfants des parents formés présentent une amélioration significative dans la communication avec leurs parents. Cette nouvelle étude menée par le professeur Jonathan Green de l'Université de Manchester montre tout l'intérêt de travailler aussi avec les bébés dans leur première année de vie qui ont un frère autiste et sont donc plus à risque de développer un TSA.

La première intervention en vidéothérapie : l'intervention, menée par les équipes de l'Université de Manchester et de l'Hôpital d'enfants Evelina (Londres) basée sur un programme vidéo interactif (iBASIS-VIPP) a été menée chez 54 familles dont 28 ont reçu au moins 6 visites d'un thérapeute à la maison et ont été formées par vidéo à mieux comprendre et à répondre au style de communication individuel de leur bébé. L'objectif étant d'améliorer ainsi la capacité d'attention du nourrisson, le développement précoce du langage et son engagement social. Ces nourrissons et leurs parents ont bénéficié de cette intervention pendant 5 mois, de l'âge de 9 mois à 14 mois. Les évaluations ont été effectuées à partir de la fin du traitement à l'âge de 15 mois, à 27 mois puis à l'âge de 39 mois.

Dans les familles ayant bénéficié de la vidéo-thérapie, les enfants présentent une réduction considérable des premiers comportements émergents associés à l'autisme, par rapport aux enfants de parents n'ayant pas bénéficié de la thérapie. Ces améliorations se poursuivent après la fin de la thérapie avec un impact positif notable sur les interactions parent-nourrissons.

certes des études plus larges seront nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions définitives sur l'effet à long terme de la thérapie elle-même sur la réduction de la gravité des symptômes de l'autisme, cependant c'est une nouvelle preuve d'efficacité des thérapies qui " engagent " les parents dans la prise en charge d'un enfant autiste. Enfin, comme l'écrit l'auteur principal, ce qui est remarquable ici, c'est la poursuite des améliorations dans le développement de l'enfant, bien après la fin de la thérapie. " Proposer aux parents un soutien dans l'attente du diagnostic : Les parents sentent souvent que leur enfant se développe différemment très tôt, mais obtenir un diagnostic d'autisme peut prendre des années. Être capable de proposer aux parents une intervention pendant cette période d'incertitude représente un pas prometteur pour des milliers de familles " .

Journal of Child Psychology and Psychiatry 10 April 2017 DOI: 10.1111/jcpp.12728 Randomised trial of a parent-mediated intervention for infants at high risk for autism: longitudinal outcomes to age 3 years

AUTISME : La vidéothérapie pour les parents réduit les symptômes émergents chez l'enfant  – Journal of Child Psychology and Psychiatry
Lire aussi: AUTISME: La thérapie médiée par les parents confirmée comme prometteuse -


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine