Magazine Culture

Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete
Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier

⭐ Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier

Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. GautierNombre de pages :  88 pages
Editeur :  22 février 2017
Date de sortie : 
Rue de Sèvres
Collection :
  Bd Ado-adultes
Langue :  Français
ISBN-10:  2369812958
ISBN-13:  978-2369812951
Prix Editeur :  17€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Voici le témoignage de Guy-Pierre Gautier, grand-père de l’auteur, survivant de Dachau. Engagé en 1943 dans la brigade « Liberté » des francs-tireurs et partisans de La Rochelle, il s’emploie à des sabotages de voies ferrées et au renseignement. La bravoure côtoie l’insouciance. A l’arrestation du réseau, les difficultés commencent avec les interrogatoires par la gestapo, une mutinerie de la prison d’Eysses, les fusillés. Le cauchemar s’installe lors du voyage infernal en wagons à bestiaux jusqu’à Dachau. Le courage masque alors à peine la frayeur. Le récit poignant d’un survivant, jour après jour, souffrance après souffrance, jusqu’à l’apparition de la silhouette immense d’un gi américain qui annonce la fin du cauchemar le 30 avril 1945.

⭐ Mon avis :

Cette BD sur la seconde guerre mondiale est en passe de devenir une référence dans la BD historique. J’ai passé une lecture absolument glaçante et bouleversante avec le récit du témoignage de Guy-Pierre Gautier, le grand-père de l’auteur, résistant et survivant de Dachau. On va suivre cet homme de son enfance à son adolescence, lorsque commence le second conflit mondial et qu’il s’engage dans la résistance, comme le jeune révolté qu’il est, jusqu’à son arrestation et l’horreur de Dachau.

On suit donc son parcours jusqu’en 1945, dans un récit et des dessins qui sont poignants de réalisme. Nous avons droit à une narration interne de la part de Guy-Pierre, de la guerre qu’il a vécu, des restrictions de l’occupation jusqu’à l’horreur des camps. Cela nous plonge complètement dans l’époque de la seconde guerre mondiale, une véritable reconstitution d’époque de la vie d’un survivant.

Les dessins de cette BD ne sont pas vraiment dans le style habituel que j’apprécie, mais j’ai finalement très vite accroché à sa patte. Les dessins sont vraiment très beaux, dans un style très réaliste et un peu sinueux, avec des couleurs à la fois très chaudes avant le camp pendant la Résistance puis très froides, dans des tons gris et marrons, pendant le camp. Ainsi avec jeu de couleur, on ressent bien les deux grandes parties constituantes de la BD.

J’ai été énormément touchée par cette BD et par le témoignage bouleversant de Guy-Pierre Gautier. Son récit est superbement illustré par son petit-fils, ce qui montre ce qui relie les deux générations, entre ceux qui l’ont vécu et ceux qui doivent faire le devoir de mémoire. J’en dis assez peu et je reste assez vague car je ne veux pas non plus trop en dire, la BD est assez courte, un peu moins de 100 pages, il vaut mieux donc aller la lire par vous-même si vous souhaitez en savoir plus. C’est une BD pleine d’émotions et d’horreur, qui gagne totalement à être connue, et qui est à mettre entre toutes les mains, adolescents comme adulte.

Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier

Acheter ce livre sur Amazon


Quelques planches de la bande-dessinée


Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier planche 1 Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier planche 2 Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier planche 3 Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier

⭐ Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier

Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. GautierNombre de pages :  88 pages
Editeur :  22 février 2017
Date de sortie : 
Rue de Sèvres
Collection :
  Bd Ado-adultes
Langue :  Français
ISBN-10:  2369812958
ISBN-13:  978-2369812951
Prix Editeur :  17€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Voici le témoignage de Guy-Pierre Gautier, grand-père de l’auteur, survivant de Dachau. Engagé en 1943 dans la brigade « Liberté » des francs-tireurs et partisans de La Rochelle, il s’emploie à des sabotages de voies ferrées et au renseignement. La bravoure côtoie l’insouciance. A l’arrestation du réseau, les difficultés commencent avec les interrogatoires par la gestapo, une mutinerie de la prison d’Eysses, les fusillés. Le cauchemar s’installe lors du voyage infernal en wagons à bestiaux jusqu’à Dachau. Le courage masque alors à peine la frayeur. Le récit poignant d’un survivant, jour après jour, souffrance après souffrance, jusqu’à l’apparition de la silhouette immense d’un gi américain qui annonce la fin du cauchemar le 30 avril 1945.

⭐ Mon avis :

Cette BD sur la seconde guerre mondiale est en passe de devenir une référence dans la BD historique. J’ai passé une lecture absolument glaçante et bouleversante avec le récit du témoignage de Guy-Pierre Gautier, le grand-père de l’auteur, résistant et survivant de Dachau. On va suivre cet homme de son enfance à son adolescence, lorsque commence le second conflit mondial et qu’il s’engage dans la résistance, comme le jeune révolté qu’il est, jusqu’à son arrestation et l’horreur de Dachau.

On suit donc son parcours jusqu’en 1945, dans un récit et des dessins qui sont poignants de réalisme. Nous avons droit à une narration interne de la part de Guy-Pierre, de la guerre qu’il a vécu, des restrictions de l’occupation jusqu’à l’horreur des camps. Cela nous plonge complètement dans l’époque de la seconde guerre mondiale, une véritable reconstitution d’époque de la vie d’un survivant.

Les dessins de cette BD ne sont pas vraiment dans le style habituel que j’apprécie, mais j’ai finalement très vite accroché à sa patte. Les dessins sont vraiment très beaux, dans un style très réaliste et un peu sinueux, avec des couleurs à la fois très chaudes avant le camp pendant la Résistance puis très froides, dans des tons gris et marrons, pendant le camp. Ainsi avec jeu de couleur, on ressent bien les deux grandes parties constituantes de la BD.

J’ai été énormément touchée par cette BD et par le témoignage bouleversant de Guy-Pierre Gautier. Son récit est superbement illustré par son petit-fils, ce qui montre ce qui relie les deux générations, entre ceux qui l’ont vécu et ceux qui doivent faire le devoir de mémoire. J’en dis assez peu et je reste assez vague car je ne veux pas non plus trop en dire, la BD est assez courte, un peu moins de 100 pages, il vaut mieux donc aller la lire par vous-même si vous souhaitez en savoir plus. C’est une BD pleine d’émotions et d’horreur, qui gagne totalement à être connue, et qui est à mettre entre toutes les mains, adolescents comme adulte.

Ma guerre de La Rochelle à Dachau de Oger Tiburce et G.P. Gautier

Acheter ce livre sur Amazon


Quelques planches de la bande-dessinée



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 49062 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines