Magazine Santé

TATOUAGES, moins de sueur et coups de chaleur ? – Medicine & Science in Sports & Exercise

Publié le 15 avril 2017 par Santelog @santelog

TATOUAGES, moins de sueur et coups de chaleur ? – Medicine & Science in Sports & ExerciseLes tatouages ​​sont de plus en plus populaires, ils entraînent parfois un risque d'allergie, cette étude de l'Alma College (Michigan) souligne un autre risque, celui du coup de chaleur. La sueur contribue à refroidir la température corporelle or la peau tatouée en produit moins : le tatouage entrave la fonction des glandes sudoripares. A lire dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise.

Le tatouage consiste à percer la couche dermique de la peau avec des aiguilles chargées de colorants. Cette couche dermique est constituée de fibres de collagène, de nerfs, de vaisseaux sanguins et de glandes, dont les glandes sudoripares qui produisent de la sueur lorsque le corps se réchauffe et dépasse les niveaux normaux de température.

Il s'agit ici d'une petite étude menée avec 10 hommes chez qui le médicament pilocarpine a été utilisé pour induire la transpiration, sur des sites de peau tatouée et de peau non tatouée, de l'autre côté du corps. Les tatouages des participants étaient localisés sur le haut du dos, l'épaule, le haut du corps, le bras supérieur ou le bras inférieur et recouvraient une zone circulaire d'au moins 5,2 cm 2 . Le site comportant la densité d'encre la plus élevée a été utilisé comme zone tatouée pour l'expérience. Le site témoin, non tatoué, était choisi à l'exact opposé de la zone tatouée. La sueur a été induite en utilisant des disques de gel contenant de la pilocarpine, une substance utilisée pour induire la transpiration. Les disques ont été reliés à des électrodes utilisées pour délivrer de la pilocarpine dans la peau sur 2 séances de 5 minutes. Le taux de sueur et la concentration de sodium ont été comparés pour la peau tatouée et non tatouée de chaque participant. La sueur a ensuite été diluée et la concentration en sodium de chaque échantillon a été mesurée.

Les chercheurs constatent des niveaux réduits de transpiration du côté tatoué ainsi que des niveaux augmentés de sodium montrant que la sueur était plus " concentrée " .

-Les 10 participants ont généré moins de sueur à partir de la zone tatouée que du site non tatoué,

-le taux moyen de sueur de la peau tatouée est à peu près la moitié du taux de sueur de la peau non tatouée,

-chez 9 participants sur 10, la concentration en sodium est plus élevée dans la sueur issue de la peau tatouée vs peau non tatouée (+73%),

-l'âge du tatouage ne modifie pas cet effet.

L'idée, derrière cette étude, est que la sueur jouant un rôle clé dans le " thermostat " du corps , en contribuant à réguler la température en la refroidissant lors de l'évaporation, la perte de chaleur ainsi limitée par le tatouage pourrait favoriser le risque de coup de chaleur et d'insolation. Mais c'est une hypothèse des auteurs, ce processus n'a évidemment pas été démontré. Les chercheurs concluent que des études supplémentaires doivent être menées pour préciser le mécanisme associé à ces changements dans la fonction sudoripare et dans quelle mesure ces changements peuvent affecter l'équilibre thermique. Enfin, s'il est possible que les tatouages ​​nuisent à la transpiration, il est peu probable que quelques tatouages ​​aient beaucoup d'effets sur la régulation de la température corporelle.

Medicine & Science in Sports & Exercise February 25 2017 doi: 10.1249/MSS.0000000000001244 Skin Tattoos Alter Sweat Rate and Na+ Concentration

TATOUAGES, moins de sueur et coups de chaleur ? – Medicine & Science in Sports & Exercise
Plus d'études sur les Tatouages!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine