Magazine Culture

Ras Divarius

Publié le 15 avril 2017 par Simba
L’instrument que Ras Divarius ne quitte plus depuis qu’il a quatre ans est bien celui qu’évoque logiquement son nom : le violon. Voilà trois années que le musicien en a fait sa marque de fabrique, ayant la bonne idée de faire glisser son archet sur des rythmiques reggae-dub, en studio d’enregistrement comme en live, lors de sessions en sound system. Frissons garantis !Lorsque Ras Divarius revient sur ce qui l’a poussé à choisir le reggae, il explique que la découverte de ce genre musical s’est faite un jour très marquant pour lui, où sa vie s’est trouvée en grand danger… Epreuve difficile qu’il surmonte grâce à sa force morale et à cet amour grandissant pour la musique, en particulier le reggae-dub. Au moment où il fait la connaissance du sound system, avec ses murs d’enceintes, ses basses et ses rythmes interminables, l’envie lui vient d’essayer de poser sa touche personnelle. La rencontre du violon et des basses semble posséder la capacité de rendre les vibrations encore plus intenses… « Ce qui m’attire dans le reggae et le dub, c’est avant tout la musique en elle-même, ses sonorités, et aussi le côté underground ainsi que le message : paix, amour, tolérance, respect… Je fais de la scène depuis plus de dix ans. J’ai tourné avec de nombreuses formations, dans des styles très variés, mais, lorsque j’ai découvert le sound system, ce fut une évidence absolue : cette vibration, ces énergies, il y avait quelque chose à faire ! »Les premières prestations données par Ras Divarius ont lieu au printemps 2013, au Sound Meeting #3 et à la Dub Station #40 à Paris, avec Dub Livity. Leur dubmaker, Simon, est d’ailleurs à l’origine du pseudonyme tout indiqué du violoniste. Des collaborations solides sont nées, notamment avec Rootical Attack et Ashanti Selah, et de nouvelles ne cessent d’apparaître au fil des rencontres, avec, entre autres, Steppin’ Forward, Blackboard Jungle, Aba Shanti, Tozer, Zion Way, Mystical Rising… Dernières sorties en date pour apprécier les sublimes notes du musicien : « Gypsy Dub » avec Weeding Dub, « Violin Step » avec Ashanti Selah et Alpha Steppa, « Violin Dub » avec Michael Exodus (Exodub EP), ainsi qu’une apparition sur Sound From The Ark de The Rockers Disciples meets The Producers avecBlackboard Jungle. Et de nouveaux morceaux sont encore sur le point d’arriver… Touchant également à d’autres instruments, comme le piano, la guitare, le mélodica…, Ras Divarius travaille sur un premier album qu’il compte présenter cette année. En parallèle, l’artiste devrait plancher sur la mise en musique d’un spectacle de danse, ainsi que sur un documentaire… Même avec toutes ces occupations, il ne manquera pas d’en profiter pour jammer dès que l’occasion se présente !
Simba
https://www.facebook.com/rasdivarius/(pour Reggae Vibes Magazine #52 - février/mars 2017)Ras Divarius

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Simba 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines