Magazine Culture

En avril, ne te découvre pas d'un fil

Par Blackout @blackoutedition
15 avril En avril Ne te découvre pas d'un fil Il fut un temps où, dans les fumeux méandres de mes méninges, il me plaisait d'imaginer que j'aimais en boîte me trémousser comme un pamplemousse sur un presse fruits, un Mojito d'une main, un canon de l'autre. Et qu'au dixième verre, la piste commençait à se la jouer marée haute sur le coup des trois heures du matin et que j'allais tel le banal goret gerber sans gloire et sans retenue au pied des toilettes intempestivement occupées. Cinq heures du mat' j'ai pas sommeil, j'étouffe de bruit et de fureur dans cette boîte de conserve et je sors à l'air libre. Je me désape entièrement et me plonge dans la fontaine de la place républicaine. J'y gagne vingt-quatre heures de cellule De dégrisement Et une broncho pneumonie Carabinée.

Lire le texte d'hier

Tweeter

Suivre @blackoutedition

avril, découvre d'un

© Black-out


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blackout 172 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines