Magazine Ebusiness

Une application mobile facilite l’accès aux soins à tous en Afrique

Publié le 18 avril 2017 par Pnordey @latelier

La start-up congolaise WapiMED a développé une application de E-santé permettant de géolocaliser les professionnels de la santé pour faciliter l’accès aux soins dans les zones les plus reculées.

Aujourd’hui encore, en Afrique, on observe une inégalité criante devant l’accès aux soins médicaux. Pierre Jacquemot y a d’ailleurs consacré un de ses articles dans la revue Afrique Contemporaine intitulé « Les systèmes de santé en Afrique et l’inégalité face aux soins ». On y apprend notamment que les dépenses publiques de santé profitent majoritairement aux populations aisées des villes du fait de la rareté des établissements de santé, majoritairement implantés dans les villes, et du prix très élevé des soins prodigués. Or la santé est une des composantes majeures du développement de ces pays. Aussi, si les hôpitaux et le personnel de santé sont si rares dans certains pays d’Afrique, c’est aussi parce que nombre de médecins qualifiés quittent le continent en direction de l’Occident, face aux insuffisances des politiques publiques en la matière. C’est pourquoi depuis quelques années, surfant sur le boom des mobiles en Afrique, de nombreuses start-up africaines entendent se saisir de cette question de l’égalité d’accès aux soins en développant des solutions en matière de E-santé à portée sociale.

Une application mobile facilite l’accès aux soins à tous en Afrique

C’est le cas de WapiMED, fondée en 2016 par José Zefu Kimpalou et Steve Nkashama, une application mobile proposant un annuaire de médecins africains reposant sur la géolocalisation. Elle comporte des fonctionnalités diverses comme le filtrage en fonction de ses besoins, une cartographie détaillée, un itinéraire à suivre pour rejoindre les centres. L’application permet aussi de recueillir toutes sortes d’informations pratiques et un système d’évaluation pour encourager les usagers à utiliser le service. Toutefois, un obstacle de taille s’impose  au projet. Celui de la fracture numérique. L’application ne fonctionnant qu’en vertu d’une connexion Internet, elle ne permet pas encore d’offrir ses services aux personnes les plus isolées. Cependant, les fondateurs parient sur une utilisation croissante des smartphones et sur la généralisation de l’accès à l’Internet mobile d’ici quelques années. L’application est amenée à développer de nouveaux services et enrichir son offre, notamment en développant des fonctionnalités sms. Car comme le disent les fondateurs de WapiMed : « l’accès aux soins de qualité devrait être un droit fondamental et non un privilège ».


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pnordey 18702 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte