Magazine Culture

Critiques Séries : Marvel’s Iron Fist. Saison 1. Episodes 10 et 11.

Publié le 18 avril 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Marvel’s Iron Fist // Saison 1. Episodes 10 et 11. Black Tiger Steals Heart / Lead Horse Back to Stable.


Petit à petit, Iron Fist nous conduit vers la fin de son histoire et pour le coup, ça fonctionne plutôt bien. Enfin, dans un épisode sur les deux. Plus le temps passe et plus j’ai peur de la fin de la saison. Je me demande si Iron Fist va réellement réussir à faire quelque chose de ce qu’elle a entre les mains car rien n’est véritablement rassurant pour le moment. Avec « Black Tiger Steals Heart », la série a su me conquérir. Le plus gros problème de Iron Fist n’était pas vraiment son action médiocre, son manque de vilain qui s’impose ou même son casting pas toujours brillant (notamment du côté du héros), c’est plutôt la façon dont elle a décidé de raconter son histoire. Cela fait dix épisodes que l’on est devant Iron Fist et la série a complètement oublié de nous parler de Danny et de la relation que ce dernier entretient avec ses pouvoirs. Après tout, le fameux « Iron Fist » de Danny est ce qu’il y a de plus important dans cette série. Danny est vraiment un mauvais Iron Fist. On ne peut pas dire autrement dans le sens où la série n’a pas su rendre ce héros vraiment pertinent. Il aurait sûrement eu sa place dans Daredevil ou encore Jessica Jones, durant un arc narratif, mais pas l’inverse. C’est d’ailleurs à cause d’Iron Fist que j’ai de plus en plus peur de la série centrée sur le Punisher qui va débarquer bientôt sur Netflix.

Et puis cet épisode était réussi. Sans trop savoir par quel miracle les scénaristes y sont parvenus, j’ai réussi à trouver dans « Black Tiger Steals Heart » suffisamment de bonnes choses pour finir avec l’envie de prolonger et d’aller pourquoi pas jusqu’au bout de la saison. Iron Fist tente alors ici de devenir beaucoup plus divertissante, ce qui lui sied bien. Il fallait simplement que l’on nous en raconte un peu plus sur Danny et l’arc narratif qui le concerne dans le passé à K’un-Lun. Cela reste un épisode important mais qui ne permet pas non plus de faire de grands bonds en avant afin de comprendre la dynamique qu’il y a autour des pouvoirs de Danny. Car la série s’est éparpillée depuis le début de la saison et qu’elle a désormais un peu de mal à sortir des sentiers battus. Il aurait été intéressant d’avoir un épisode complètement différent, avec une ambiance particulière, afin de développer les pouvoirs de Danny et les comprendre mieux que ce que la série tente de nous expliquer depuis le début. Parfois, j’ai besoin de réponses claires et Iron Fist devrait me les apporter. Et même quand Iron Fist a du potentiel, comme c’est le cas dans « Lead Horse Back to Stable », elle n’arrive pas à s’en sortir. Ce dernier épisode était plutôt faible et j’ai forcément été déçu.

Je m’attendais à quelque chose de différent et je ne l’ai pas vraiment eu. Il y a un truc de vraiment étrange avec cet épisode cependant et c’est sa fin. Les huit dernières minutes doivent sûrement être ce que j’ai pu voir de plus intéressant dans Iron Fist depuis le début. Cette fin donne clairement envie de se replonger dans Iron Fist pour ses deux derniers épisodes. Mais il y a eu le reste de l’épisode, et là c’est un peu problématique dans le sens où l’on s’ennui un peu et que Claire Temple a beau être présente, elle ne parvient pas à donner un coup de fouet à la série. Ce qui est vraiment dommage car il y avait un potentiel pour faire beaucoup plus. Iron Fist parvient dans cet épisode aussi à clarifier quelque chose sur le fait que Danny est psychologiquement très faible et atteint par tout un tas de choses qui font ce qu’il est aujourd’hui. La philosophie de K’un-Lun comme le dit Davos à Claire, sur la façon de gérer ses émotions, est plus sur le fait d’intérioriser que d’extérioriser. Après tout, cela se base sur la philosophie asiatique dont la culture n’est pas celle de gens qui veulent à tout pris montrer leurs émotions. Finalement, Iron Fist continue de nous offrir un assez bon spectacle quand elle le veut iniquement. Le reste manque d’un brin de surprises et c’est peut-être bien ce qu’il y a de plus dommageable.

Note : 8/10 et 4.5/10. En bref, l’équilibre manque toujours à Iron Fist.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte